Art et culture
Accueil -> culture -> Louise Turgeon -> Enfants 9/12 ->

Sur ordre de son père, la douce Ysabeau doit épouser un riche marchand drapier qui a deux fois son âge et, du même coup, s’exiler de son village.

Il faut dire qu’au 13e sècle, le destin d’une femme est de suivre son époux et de lui donner des enfants.

Le temps et les événements révèlent à la jeune fille que Louis Le Grand est un commerçant cruel, qui fait sa fortune en tyrannisant les gens.

Pas étonnant qu’on l’appelle l’Ogre dans toute la contrée.

Après un an d’union sans parvenir à tomber enceinte, Ysabeau craint pour sa propre vie. À quoi servirait une femme stérile ? Elle ira jusqu’à consulter Jeanne, la sorcière, pour rester dans les bonnes grâces de son mari.

LE SERMENT D’YSABEAU égraine des tableaux d’époque captivants où le lecteur découvrira les grandeurs et les misères de la vie médiévale.

Dans un style fluide et imagé, l’auteure entraîne la jeune imagination dans les péripéties d’un presque conte dont on sort à la fois diverti et plus instruit, suspendu au fil d’une fin surprenante.

Cette histoire tente d’éveiller l’intérêt des jeunes lecteurs pour l’époque médiévale, tout en leur transmettant des notions d’histoire.

À la dimension de la lecture s’ajoutent un résumé du fait véridique ayant inspiré ce roman, un petit exercice de décodage de mots de vieux français et un lexique des termes ardus.

Critique d’Uparathi

L’AUTEURE :

SOPHIE RONDEAU se passionne de littérature au point de se détourner d’études de médecine en France pour entreprendre, en 1996, un baccalauréat en enseignement du français et de l’histoire, à l’Université de Montréal.

Depuis quand écrit-elle ? À cette question elle évoque avec espièglerie un souvenir de ses quatre ans : Mes parents m’ont confisqué une vieille machine à écrire sur laquelle j’exerçais mes premiers élans ; ils voulaient plutôt me pousser à jouer dehors.

Vingt-deux ans plus tard, elle amorce une maîtrise en littérature pour explorer le paysage des oeuvres jeunesse.

Les Régine Desforges, Chrystine Brouillet, Fred Vargas, Victor Hugo et Honoré de Balzac ont meublé ses lectures et influencé sa création, qu’elle destine aujourd’hui aux enfants.

Raconteuse sagace, elle est stimulée par l’enthousiasme des élèves qu’elle côtoie.

LE SERMENT D’YSABEAU
Sophie Rondeau
Illustration : Isabelle Langevin
LES ÉDITIONS JOEY CORNU
172 pages – 10,95 $

LES ÉDITIONS JOEY CORNU