Art et culture
Accueil -> culture -> Louise Turgeon -> Chronique auteur étranger - «Best-Seller» ->

Novembre 1943.

John Lockhart, officier anglais, est capturé en Crète par les Allemands.

Il se voit offrir un étrange marché : s’il accepte de » collaborer » – euphémisme pour » trahir son pays « , sa femme, prisonnière dans un camp de concentration, aura la vie sauve…

Confronté à ce choix cornélien, Lockhart décide de feindre d’accepter et se retrouve, sous l’uniforme allemand, à la tête d’une unité de renégats britanniques, fascistes convaincus ou opportunistes recrutés dans les stalags.

L’occasion qu’il attend de jeter le masque et de se racheter se présente lorsqu’il apprend l’existence d’une arme secrète terriblement mortelle avec laquelle les nazis ont l’intention d’anéantir toute la population de Londres.

Retournant contre les Allemands la bande de traîtres qu’on l’a contraint à former, il va tout tenter pour empêcher le massacre et, peut-être, changer le cours de la guerre.

Un remarquable et très efficace thriller traitant d’un sujet aussi passionnant que méconnu : l’existence d’un corps de Wassen SS britannique durant la Seconde Guerre mondiale.

«Le Traître» entremêle suspense et émotion, pépipéties historiques et réflexion sur l’homme et l’éthique.

Un livre qu’on ne referme qu’à la dernière page.

L’AUTEUR :

GUY WALTERS a été journaliste pendant huit ans au Times à Londres avant de devenir écrivain. Le Traître est son premier roman. Il prépare actuellement son troisième roman, ainsi qu’une vaste anthologie de la Seconde Guerre mondiale. Guy Walters est marié, père d’un enfant, et vit dans le sud-ouest de l’Angleterre.

LE TRAÎTRE
(The Traitor)
Guy Walters
Traduction : Jacques Martinache
LES ÉDITIONS PRESSES DE LA CITÉ
494 pages – 34,95$

LES ÉDITIONS PRESSES DE LA CITÉ