Art et culture
Accueil -> culture -> Louise Turgeon -> Enfants 6/7/8 ANS ->

L’harmonie d’un village japonais est mise en péril par l’annonce d’un concours de cerfs-volants.

Les paysans, qui se sont toujours entraidés, deviennent victimes de leur cupidité : le sommeil où ils puisent l’inspiration pour leurs créations devient leur prison.

L’avenir du village tombe entre les mains des enfants qui, épargnés de cette malédiction par leur candeur, se retrouvent seuls.

Kitao et Yamauba, qui vont au mont Fuji chercher l’aide du maître zen de leur village, réussiront après soixante ans à réveiller le village.

Tous réaliseront alors que l’imagination est un cadeau du ciel : il ne faut pas la retenir mais plutôt la laisser aller au vent, comme un cerf-volant.

Les Cerfs-Volants ensorcelés a été conçu comme étant la suite de Shô et les dragons d’eau, qui a obtenu plusieurs prix et mentions favorables.

Ce conte, destiné aux enfants mais qui touchera aussi les adultes, est imprégné de sagesse orientale.

Les thématiques à la fois universelles et éternelles lui donnent la forme d’une légende ancienne, car l’auteur y réinvente la création des premiers cerfs-volants, qui représentent la liberté d’imagination.

L’AUTEURE :

ANNOUCHKA GRAVEL GALOUCHKO est une artiste-peintre. Passant par l’illustration de livres pour la jeunesse, elle en est venue à écrire et à illustrer ses propres contes et récits.

Parmi les ouvrages pour la jeunesse qu’elle a mis en images figurent Le mystère de l’Île aux épices de Richardo Keens-Douglas (Annick Press, 1992), The Treasures of Trinkamalee de Tim Leslie-Spinks et Alice Andres (Annick Press, 1993), Mala de Gita Wolf (Annick Press, 1996) et The Walking Stick de Maxine Trottier (Stoddard Kids, 1998 Prix du Gouverneur général pour les illustrations) ainsi que Le jardin de Monsieur Préfontaine (Les 400 coups, 1997)

LES CERFS-VOLANTS ENSORCELÉS
Annouchka Gravel Galouchko
LES ÉDITIONS LEMÉAC JEUNESSE
80 pages – 7,95 $