Art et culture
Accueil -> culture -> Louise Turgeon -> Auteurs québécois - Adultes/Ados ->

LES HÉRITIERS

DE LA

MINE

Au début, on ne sait pas trop sur quel pied danser.

LeFion, l’un des 21 enfants, prend la parole, mais c’est pour nous expliquer qu’il ne comprend rien à toute cette histoire dont il n’a été que le témoin lointain.

Puis c’est au tour de LaPucelle de parler : pour masquer la vérité.

Puis vient LaTommy qui, elle, sait tout.

Elle en a lourd sur le coeur, mais elle se tait un peu malgré elle.

Ensuite défilent l’un après l’autre ElToro, Émilien et Geronimo, tous obsédés par une question : qu’est-il arrivé à L’Adoptée, la soeur jumelle de LaTommy?

Que s’est-il passé au juste dans la mine ?

Un drame a eu lieu, c’est certain, mais pour quelle raison et comment ?

Ainsi, jusqu’à la fin, le lecteur est tenu en haleine.

Il sait comme les autres.

En même temps, il ignore tout.

Un vrai suspense…

L’AUTEURE, JOCELYNE SAUCIER habite l’Abitibi depuis belle lurette.

Pas étonnant qu’elle ait eu l’idée d’écrire un roman sur une mine désaffectée dans un village abandonné.

Une famille de 21 enfants fait la pluie et le beau temps.

C’est le règne de la terreur. Et aussi du silence….

Dans son premier roman, LA VIE COMME UNE IMAGE, elle s’est amusée à raconter l’histoire d’un meurtre invisible dans un texte qui avait les contours d’une bulle intimiste.

Ce roman, salué par la critique, avait été mis en nomination pour le Prix du Gouverneur général du Conseil des Arts du Canada.

LES HÉRITIERS DE LA MINE
Jocelyne Saucier
YXZ ÉDITEURS
Collection : Romanichels
204 pages – 22,95 $