Art et culture
Accueil -> culture -> Louise Turgeon -> Chronique auteur étranger - «Best-Seller» ->

Dans l’Australie des années 1950, l’arrivée d’une étrangère au lourd passé suscite la curiosité des habitants d’une petite ville apparemment sans histoire.

Lorsque Ilona, pianiste lettonne rescapée des camps de la mort, s’installe avec sa fille dans le village côtier de Jingera, la jeune veuve souhaite plus que tout prendre un nouveau départ.

Bien que restant » l’Etrangère « , avec son fort accent et ses manières insolites, Ilona parvient à se faire accepter par les villageois, qu’elle apprend à connaître.

Il y a George, le boucher qui regarde les étoiles pour échapper à une épouse tyrannique, son fils Jim, l’élève doué qu’on hésite à envoyer étudier en ville, ou Cherry, la serveuse du pub dont le mari cache un hideux secret.

Mais la pianiste ne tarde pas à découvrir que, même dans ce lieu aux allures d’éden, le Mal a su prendre racine.

Et quand sa fille se trouve menacée, ce sont tous les espoirs d’Ilona qui menacent de voler en éclats.

L’AUTEURE : ALISON BOOTH

L’Australienne Alison Booth a vécu vingt ans en Grande-Bretagne avant de retourner s’installer dans son pays natal. Elle est aujourd’hui professeur d’économie à l’Australian National University. Les Rivages du souvenir est son premier roman.

LES RIVAGES DU SOUVENIR
Alison Booth
LES ÉDITION PRESSES DE LA CITÉ
Littérature étrangère
2011 – 380 pages – 29,9$ – 20,00£

Partez à la découverte de tous les auteurs publiés chez cet éditeur :

LES ÉDITIONS PRESSES DE LA CITÉ

Quelques titres chez cet éditeur présentés chez Planète Québec

Quand tu n’étais pas là
Les enfants de la terre – t.6 : Le pays des grottes-sacrées
Les lueurs du Sud
Sous une bonne étoile
L’enfant de personne
Les pièges de l’amour
La femme du bout du monde
Rue Frézier
Rien n’est trop beau
Les rivages du souvenir