Art et culture
Accueil -> culture -> Louise Turgeon -> Auteurs québécois - Adultes/Ados ->

LES VENDREDIS

AMOUREUX

Voilà ce qu’écrit Caro dans son journal :

« Je veux conduire ma vie sur la route du soleil.

Je veux amadouer le rêve, construire mon nid au sein d’une voie lactée en route pour les galaxies de l’amour, du désir, de l’écriture.

Je veux inventer ma vie, juste ça.

Je veux m’inventer.

Et si c’est une utopie, cher petit frère, je t’en prie, fais en sorte que je ne m’éveille pas.

J’ai le goût féroce de croire.

Tu vas voir, je vais aplanir toutes les montagnes du monde et, si je n’y parviens pas, je les aimerai comme montagnes.

Je vais endiguer tous les fleuves du monde et, si je n’y arrive pas, j’apprendrai à aimer les rivières et les ruisseaux pour ce qu’ils sont. »

Avec LES VENDREDIS AMOUREUX, Réjean Bonenfant renoue avec l’écriture intimiste de son tout premier roman, L’ÉCRIVEULE, publié il y a plus de vingt ans.

Dans son journal intime, Caro, une étudiante de seize ans, sensible à tout ce qui l’entoure et aux mots eux-mêmes, dit adieu à son enfance puis décide d’inventer sa vie.

Elle prend à témoin le petit frère en-allé et lui promet qu’elle ne sera pas une victime.

LES VENDREDIS AMOUREUX constituent une initiation.

Il s’agit là d’un roman d’apprentissage dans lequel la vie, peu à peu, révèle son mode d’emploi.

LES VENDREDIS AMOUREUX
Réjean Bonenfant
LES ÉDITIONS DES GLANURES
151 pages – 15,95 $

Visitez leur site internet :
http://www.glanures.qc.ca