Art et culture
Accueil -> culture -> Louise Turgeon -> Auteurs québécois - Adultes/Ados ->

« Je vais mourir. Dans deux mois, trois peut être, je ne serai plus là. La mort est bien la seule certitude que nous puissions avoir. »

Voilà ce à quoi doivent se résigner les personnages du dernier roman d’Henri Lamoureux : Faubert, un professeur de littérature à l’université, Sylvie, une femme conçue par inadvertance, Violette, une ancienne miss, M. Bertrand, le richissime magnat du papier et le Poète.

À la résidence des Pays-d’en-Haut, ils formeront, au cours des jours qu’il leur reste à vivre, une famille unie par une même destinée, celle d’une mort prochaine.

Des amitiés étonnantes se noueront entre des gens qui, autrement, n’auraient jamais été amenés à se côtoyer.

Grâce aux confidences notées par l’infirmière de nuit dans son journal et aux pensées des patients de la résidence, Lamoureux nous livre de belles réflexions sur la mort, et surtout sur la manière dont nous pourrions affronter la vie.

« Il est plutôt rare que la maladie, surtout quand elle est très grave, ne ramène pas les individus à l’essentiel.»

Avec L’infirmière de nuit, l’auteur reste fidèle à son engagement social en traçant au passage un portrait critique des années soixante que nous pouvons voir à travers le cheminement de Faubert, le narrateur principal.

Par la voix de ce personnage, une immense passion pour la littérature québécoise émerge du roman.

Elle y est riche, admirable, puissante en émotion et ardemment
défendue par Faubert qui y met toute la ferveur et la fougue qu’elle suscitait à cette époque.

Toujours dans un style simple et extrêmement touchant, il nous offre encore une fois dans un roman empreint d’humanité qui éveille en nous de forts sentiments.

« L’acceptation de la mort est peut-être ce qui fonde l’art de vivre.»

L’infirmière de nuit est un roman douloureusement vrai et réaliste.

L’AUTEUR :

Essayiste et romancier, HENRI LAMOUREUX occupe une place significative et unique dans notre littérature. Engagé dans divers mouvements sociaux, il a été administrateur de l’UNEQ. Titulaire d’une maîtrise en éthique, il enseigne à l’Université du Québec à Montréal et est fréquemment invité à livrer des conférences portant sur des sujets sociaux et culturels.

Il est l’auteur d’une œuvre littéraire importante qui comprend de nombreux essais portant sur l’éthique sociale et l’engagement communautaire, notamment :

Le citoyen responsable (1996)
Les dérives de la démocratie (1999)

Des romans, dont:

L’affrontement (1979)
Les meilleurs d’entre nous (1981)
Le passé intérieur (1998)
Squeegee (2003)
Journées d’hiver (2005)
L’infirmière de nuit (2006)

L’INFIRMIÈRE DE NUIT
Henri Lamoureux
VLB ÉDITEUR
2006 – 208 pages – 24,95$

VLB ÉDITEUR