Art et culture
Accueil -> culture -> Louise Turgeon -> Auteurs québécois - Adultes/Ados ->

C’est sans complaisance et avec son habituelle rigueur historique et archiviste que PAULINE GILL retrace l’existence d’une écrivaine québécoise injustement méconnue ; marie-Antoinette Grégoire-Coupal.

Décédée en 1984, Marie-Antoinette fut lauréate de la médaille d’or de l’Académie française en 1933, chroniqueuse de la page féminine du Bulletin des agriculteurs dès l’âge de 17 ans et auteure d’une trentaine de titres publiés au Canada, en Europe et aux États-Unis.

Ce titre est un roman, un portrait et une chronique mettant en scène une femme et un homme hors du commun : l’héroïne bien sûr, mais également son mari, Louis Coupal, inventeur cultivé, redoutable patenteux avec lequel elle aura une longue et très particulière vie conjugale.

Lorsqu’elle décide obstinément d’épouser Louis Coupal en 1927, Marie-Antoinette doute-t-elle seulement de la singulière destinée que cette union leur réserve ?

Quel est cet occulte pacte qui semble les unir depuis leur mystérieuse et agitée nuit de noces ?

La belle Faramine, fantôme, tantôt complice tantôt redoutable, hante la conscience de Marie-Antoinette.

DÉJÀ PARUS : Les Enfants de Duplessis – La saga de la Cordonnière (4 tomes)

L’AUTEURE :

Après avoir fait carrière dans l’enseignement, PAULINE GILL se consacre à l’écriture.

Depuis 1990, elle a publié quatre best-sellers : Les enfants de Duplessis et une trilogie romanesque dont le troisième tome, LE TESTAMENT DE LA CORDONNIÈRE, a remporté le Grand Prix du livre de la Montérégie 2001.

MARIE-ANTOINETTE LA DAME DE LA RIVIÈRE ROUGE
Pauline Gill
LES ÉDITIONS QUÉBEC AMÉRIQUE
Collection Tous continents
2005 – 312 pages – 24,95$

LES ÉDITIONS QUÉBEC AMÉRIQUE