Art et culture
Accueil -> culture -> Louise Turgeon -> Chronique auteur étranger - «Best-Seller» ->

Coursier est un métier dangereux

Coursier à l’agence Speed de Los Angeles, Jack Damon vit dans la crainte que les services sociaux ne le séparent de son jeune frère, Tyler, dont il s’occupe depuis le décès de leur mère.

Aussi, lorsqu’un avocat véreux à qui il apportait un pli est assassiné, ne pense-t-il qu’à fuir pour éviter la police.

Kev Parker, l’inspecteur chargé de l’enquête, soupçonne que cette affaire cache autre chose qu’un simple crime crapuleux

Un chantage ?

C’est ce que laisse croire Abby Lowel, la fille de la victime, dont l’appartement est cambriolé.

Parker flaire aussitôt un lien avec l’affaire Rob Cole qui défraie la chronique.

Mais quel rapport existe-t-il entre un créateur célèbre accusé d’avoir tué sa femme – la fille d’un magnat de Los Angeles – ,un avocat véreux et Eddie Davis, un délinquant au coup de feu facile ?

Pour faire la lumière sur ces affaires, Parker mettra tout en oeuvre pour retrouver Jack Damon.

Mais il n’est pas le seul.

Des tueurs se sont mis en tête de récupérer le pli que le coursier n’a pas eu le temps de livrer.

« Un roman plein de peps… Le lecteur est cloué sur place ! »
– San Francisco Chronicle

« Sa capacité à donner vie à ses personnages et son art de la naration s’expriment pleinement dans Meurtre au porteur. »

– Chicago Tribune

« Tout sonne juste, de la structure mentale du coursier à la description des milieux de l’argent et du pouvoir à Hollywood »

– Minneapolis Star Tribune

L’AUTEURE :

Ancienne auteure de roman féminins (le premier a paru en 1988), TAMI HOAG, habituée des listes de best-sellers américains, a entre autres publié Tu redeviendras poussière, Dieu reconnaîtra les siens et Cavalier seul (Robert Laffont 2001 à 2005). Elle vit dans une ferme du Minnesota avec son mari, ses chevaux et ses chiens.

MEURTRE AU PORTEUR
(Kill the Messenger)
Tami Hoag
Traduction : Cécile Leclère
LES ÉDITIONS L’ARCHIPEL
Collection thriller
2007 – 396 pages – 29,95$ – 22 euros

LES ÉDITIONS L’ARCHIPEL