Art et culture
Accueil -> culture -> Louise Turgeon -> Chronique auteur étranger - «Best-Seller» ->


KATE WHITE, directrice du célèbre magazine américain COSMOPOLITAIN, a réussi un coup de maître avec son premier roman à mi-chemin entre Bridget Jonet et Agatha Christie.

Elle s’est d’ailleurs mérité le Matrix Award 2003.

Le week-end s’annonce plein de promesses pour la pétillante Bailey Weggins, reporter de talent, qui a attiré dans son lit une prise de choix.

Mais à huit heures du matin, le dimanche, le téléphone retentit et le week-end tourne au cauchemar.

Sa patronne et amie, Cat Jones, rédactrice du magazine Gloss, l’appelle à la rescousse.

À contrecoeur, Bailey s’extirpe des draps froissés pour prêter main-forte à celle que tout New York surnomme « Terminator en talons aiguilles ».

Et « Terminator » a un cadavre qui refroidit dans son salon.

Entre deux articles à finir et une liaison qui s’amorce, l’enquête est plutôt difficile et le flair de Bailey est mis à rude épreuve.

L’univers capitonné de Gloss apparaît alors comme un nid de guêpes où chacun est suspect et les dentelles de la presse féminine prennent vite un arrière-goût d’arsenic.

MEURTRE SUR PAPIER GLACÉ
Kate White
LES ÉDITIONS MICHEL LAFON
327 pages – 24,95 $