Art et culture
Accueil -> culture -> Louise Turgeon -> Psychologie et spiritualité ->

Un regard objectif sur les mythes et les réalités de la puissance la plus mystérieuse de l’Église catholique

Depuis sa fondation en Espagne, à la fin des années 1920, une institution de 85 000 membres – répartis dans quatre-vingts pays – suscite maintes interrogations dans le grand public.

Il s’agit de l’Opus Dei, ou « Oeuvre de Dieu », à laquelle on imputait déjà bien des maux, avant que des romanciers comme Dan Brown (Le Code Da Vinci) ne la décrivent en termes résolument inquiétants.

Fruit de la première enquête journalistique sérieuse sur l’Opus Dei, ce livre jette un regard unique sur les rumeurs les plus fantaisistes entourant cette organisation hautement secrète et controversée, et lève le voile sur son influence considérable sur le Vatican et l’Église catholique.

Ses membres, en quête de perfection chrétienne, s’efforcent de respecter les idéaux chrétiens dans leur travail et dans la société en général.

Éveillant les soupçons autant à l’intérieur qu’à l’extérieur de l’Église, cette organisation a été accusée de promouvoir un programme politique de droite et d’utiliser des pratiques propres à certaines sectes religieuses, telles que les méthodes agressives de recrutement, le lavage de cerveau des nouvelles recrues et l’isolement des membres d’avec leur famille.

En attribuant à l’Opus Dei un rôle sinistre de premier plan, le succès éclatant du best-seller Le Code Da Vinci contribua à renforcer cette triste réputation.

Si on ajoute les critiques à l’égard de la canonisation par Jean-Paul II de son fondateur, le père Escriva de Balaguer, et la découverte que Robert Hanson, un agent du FBI condamné pour espionnage, était un membre de l’Opus Dei, on comprend aisément la notoriété grandissante de l’organisation.

Profitant d’un accès illimité au prélat qui dirige l’Opus Dei et à ses centres partout dans le monde, l’auteur puise une abondance de renseignements dans ses nombreux interviews autant auprès de nombres actifs que d’anciens membres qui portent un jugement sévère sur cette institution.

John Allen peint un portrait inédit des activités, des pratiques et des intentions derrière le voile du secret.

Il révèle ensuite le pouvoir remarquable de l’Opus Dei dans l’élaboration des politiques du Vatican.

Il décrit même les rituels obscurs – dont l’autoflagellation – pratiqués pour préserver et promouvoir une tradition spirituelle étrange et troublante pour les âmes sensibles modernes.

L’AUTEUR :

JOHN L. ALLEN JR est correspondant au Vatican pour le National Catholic Reporter et analyste du Vatican pour CNN. Il est l’auteur des livres « The Rise of Benedict XVI » et « All the Pope’s Men ».

Ses écrits ont été publiés dans le « New York Time », le « Boston Globe », le « Miami Herald » et dans plusieurs autres publications.

OPUS DEI
John Allen Jr
LES ÉDITIONS STANKÉ
2006 – 512 pages – 34,95$

Sa chronique sur Internet, The Word from Rome, est considérée par les observateurs avertis comme étant la meilleure source existante de langue anglaise sur les affaires du Vatican.