Art et culture
Accueil -> culture -> Louise Turgeon -> Auteurs québécois - Adultes/Ados ->

Passion close décrit 24 heures d’un drame qui se déroule pendant de récentes émeutes en Côte-d’Ivoire.

Deux jeunes amoureux qui se connaissent à peine s’enferment dans un conteneur transporté par un vieux rafiot à la survie improbable, afin de vivre leur idylle naissante.

Le premier, Nicolas, déteste son beau-père, un homme violent et singulier au langage et à la moralité corrompus, propriétaire d’un bateau de marchandise.

Quant à elle, la belle Delphine est littéralement étouffée par l’amour de sa mère Judith.

Cette singulière expérience d’isolement servira à leur faire découvrir l’horreur des mondes qui les entourent et les attendent.

Et pendant que la Côte d’Ivoire, à la fois si européenne et si profondément africaine déroule, en musique de fond, ses trafics en tout genre et ses émeutes antifrançaises, dans le clos de leur conteneur, ils parcourront les chemins qui vont et viennent entre amitié, amour éternel et mort.

Écrit sur un ton de colère qui accroche dès le début, avec un langage souvent dur, voire cru, mais tout de même teinté d’un humour rempli de nuances, ce roman au style agressif, parfois même fielleux, sait créer habilement des monologues intérieurs chez ses personnages qui donnent rapidement la couleur de chacun d’eux.

Passion close est une oeuvre qui décoiffe quelque peu et qui ne se gêne pas pour exploiter sans cesse les situations extrêmes.

« Dans le confort de nos vies, nous n’avons pas conscience des pays si déraisonnablement différents du nôtre. Parce que l’espace qui nous sépare d’eux nous semble immense, nous ne pensons pas qu’ils vivent à quelques heures de chez nous. Et même lorsque nous entrons dans leurs misères, à l’abri de nos organisations internationales, nous ne voyons pas les réalités qui les assassinent à une épaisseur de mur de nous. Et nous continuons à penser à vivre, comme si nous étions chez nous, dans nos pays pacifiques. Parce nous sommes myopes. Parce que nous pensons trop à notre bonheur. Alors, que peuvent penser ces deux jeunes de vingt ans, à l’enfance choyée des expatriés internationaux, dont la quête essentielle est le plaisir, et qui vivent une double myopie : celle de la Côte d’Ivoire à feu et à sang et celle d’une passion égoïste qui les menace d’un drame irrémédiable? »

L’AUTEUR :

HENRI LABAN D’origine française, marié à une Saguenéenne, fils d’un financier et d’une enseignante en français, l’auteur naît à Paris en pleine Seconde Guerre mondiale, soit en 1941. Au début des années 1960, il fait des études en sciences des ordinateurs pour ensuite se diriger en administration, en télécommunication, ce qui l’amène à voyager partout dans le monde pendant presque trois décennies. Il y rencontre des situations exotiques où l’argent et le pouvoir se mélangent à la politique, et où la corruption et la violence remplacent la loi. Puis, fatigué de cette vie de nomade, il choisit de poser son sac au Québec, dans les Cantons-de-l’Est, en 2000. Toujours partagé entre le goût des sciences et de la littérature, il entreprend en 2005 la rédaction d’un premier texte inédit, Jungle en famille, pour ensuite travailler sur ce titre, premier roman publié par Les éditions JCL.

PASSION CLOSE
Henri Laban
LES ÉDITIONS JCL
Collection Roman thriller
2008 – 258 pages – 19,95$

Découvrez tous les titres publiés chez cet éditeur :

LES ÉDITIONS JCL