Art et culture
Accueil -> culture -> Louise Turgeon -> Ados du primaire 11-12 ->

Sa mère appelée à travailler en Afrique pour Médecins sans frontières, Nicolas est forcé de s’exiler chez son père, en Alaska.

Aussi bien dire au bout du monde.

L’adolescent bientôt majeur enrage juste d’y penser.

Il n’a vraiment aucune envie d’aller rester avec Bernard, qui les a quittés il y a trois ans pour recommencer sa vie avec une autre femme.

Nicolas sent que son destin lui échappe, et c’est en pleine mer de Béring qu’il tentera de trouver un sens à sa vie.

Bravant la volonté de son père, il s’embarquera à bord du Bering Knight pour pratiquer l’un des plus dangereux métiers du monde ; pêcheur de crabes des neiges.

Sur les flots déchaînés et glacials, dans des conditions extrêmes, Nicolas ira au bout de lui-même.

Que restera-t-il de lui, au terme de ce périlleur voyage ?

. Une place aux premières loges pour vivre la pêche aux crabes des neiges sur la mer tumultueuse de Béring.

. Un accès privilégié aux réalités quotidiennes inimaginables d’un équipage de pêcheurs fort attachants et bien campés.

. Des sensations et des situations extrêmes d’un réalisme effarant.

. Le récit poignant d’un passage de l’adolescence à l’âge adulte, sous le signe du doute.

THÈMES :

Pêche aux crabes des neiges, Alaska, mer de Béring, divorce, déménagement, quête d’identité, peur, relation père-fils, alcoolisme, situations extrêmes, naufrage, navire.

L’AUTEURE :

La mer… Calme, elle invite à la relaxation. Démontée, elle fait naître des rêves d’aventures… ou des images cauchemardesques. Mais qu’il soit lisse comme un miroir ou déchaîné par la tempête, l’océan exerce un étrange pouvoir de fascination, du moins sur SYLVIANE THIBAULT.

Elle y a trouvé un parfait stimulant pour son imagination, et le cadre idéal pour ce roman. Un reportage sur le métier le plus dangereux du monde, et voilà qu’a vu le jour cette histoire qui l’a menée en mer de Béring, en Alaska, au beau milieu du mois de janvier. Et même si Sylviane a rédigé ce roman en plein été, au chaud dans sa résidence de Blainville, elle a ressenti plus d’un frisson. C’est maintenant au tour de ses chers lecteurs de frémir en compagnie des pêcheurs de son récit.

PÉRIL À DUTCH HARBOUR
Sylviane Thibault
Illustré par Michel Rouleau
LES ÉDITIONS PIERRE TISSEYRE
Collection Conquêtes no 114
2007 – 190 pages – 12,95$

Titres de l’auteure :

Ma rencontre avec Twister
Twister, mon chien détecteur
Tiens bon, Twister
La télévision, pas question !
Les soucis de Zachary
Pas de retraite pour Twister
Péril à Dutch Harbor