Art et culture
Accueil -> culture -> Louise Turgeon -> Auteurs québécois - Adultes/Ados ->

PUTE DE RUE

Rue Ontario, à l’angle de Dufresne, une femme arpente le trottoir d’est en ouest, d’ouest en est, sous le regard des « bons citoyens » dégoûtés.

Vicky travaille.

Profession : pute de rue.

Elle attend un client, un vingt « piasses » qui lui permettra d’acheter sa dose de cocaïne dans une piquerie.

Pour chaque dose, c’est un client qu’elle fera dans une voiture ou dans une ruelle du quartier.

Après un long rituel, après un petit buzz, elle retourne dans la rue.

Elle en veut plus. Toujours plus.

Cela fait trois, quatre jours qu’elle n’a pas dormi… Elle ne sait plus. Elle déambule, elle parle seule.

Dans le stationnement de l’église où elle aimait aller, une autre prostituée vient de se faire tuer.

Vicky ne rêve pas; elle espère.

Elle espère ne pas manquer son hit, espère ne plus se faire battre, espère un sourire des passants, espère un jour trouver l’amour dans les bras d’une femme…

Mais elle ne veut pas d’une autre vie. Du moins, pas pour le moment. Elle a décroché. Elle vit son trip : elle vit la rue.

Dans l’univers de Pute de rue, où les victoires se mesurent en « bons » clients et en hits réussis, la réalité, c’est compter les yeux au beurre noir, les nez cassés et les overdoses ; c’est l’ici et le maintenant.

C’est peut-être, aussi, envers et contre tout, une façon d’investir des espaces de soi jusqu’alors inexplorés.

L’AUTEURE :

ROXANE NADEAU signe ici un premier roman, à caractère autobiographique, qui révèle une voix puissante et résolument nouvelle. Ayant bien connu la réalité de la rue, cette jeune femme courageuse est désormais une activiste qui milite pour les droits des travailleuses du sexe.

COMMENTAIRE :

Vous avez lu l’article s’étalant sur quelques jours de Marco Fortier et André Forget dans le Journal de Montréal sur la piquerie « officielle » de Vancouver ?
SUPER intéressant.

Et en personnes bien pensantes on se dit : « Ben voyons, donc; c’est quoi ces loques ? De toute façon, ce ne sont plus des humains… Ou ils étaient leurs parents ? Pourquoi ils sont là, ils veulent pas s’en sortir ? Ça devait être des malmenés par la vie depuis leur enfance.

Puis, dans l’article, on voit arriver une Mercedes avec deux jeunes aussi hagards que les puckés qu’on nous avait présentés.

Vous voulez « vivre » de l’intérieur, ce qui se passe dans leur tête, dans leur corps… pas juste une impression de journaliste…

Ce livre nous en met plein la gueule. Quelle vie de misère noire; mais là, noire comme une tombe fermée…

Toutefois, dans cette tombe noire, il y vit une personne que tout le monde regarde comme un déchet. Avez-vous pensé à la force qu’il faut pour vivre dans ces conditions ? Et pour ne pas VOULOIR mourir et même se BATTRE pour vivre ?

Les deux derniers chapitres… ouffff.

Maintenant, je vais leur sourire, si j’en vois un ou une. C’est si facile d’offrir un sourire.

Merci Roxane !

PUTE DE RUE
Roxane Nadeau
LES ÉDITIONS LES INTOUCHABLES
104 pages – 14,95 $

Visitez leur site internet :
LES INTOUCHABLES