Art et culture
Accueil -> culture -> Louise Turgeon -> Psychologie et spiritualité ->

« La douceur et la tendresse partagées avec un prêtre m’ont emportée sur le plus tortueux des chemins de la vie. Après avoir surmonté d’extrêmes bouleversements intérieurs et spirituels, j’en suis sortie profondément bouleversée. Maintenant, je peux comprendre et dévoiler l’inacceptable et subtile violence psychologique et systémique faite à la femme, aux femmes, par certains comportements du patriarcal et mondial pouvoir religieux. »

Ainsi débute le livre d’ANGÉLYNE VALLÉE, femme au coeur meurtri par un amour impossible avec un prêtre.

Ce que la vie offre de plus beau, une relation intime et amoureuse entre deux êtres, s’est transformé pour elle en de profondes souffrances.

Avec franchise, elle nous partage son histoire.

Mais au-delà de son vécu, elle propose une importante réflexion sur les retombées douloureuses, sur les femmes, du célibat obligatoire des prêtres.

Son livre dévoile une situation intolérable, dénonce des comportements douteux et propose une remise en question du rejet de la femme par l’Église.

Bien documentée, n’hésitant pas à remonter dans l’Histoire, Angélyne Vallée ouvre son âme et exprime ce que ressentent de nombreuses femmes blessées par l’Église.

Loin de tomber dans le voyeurisme ou l’énumération de détails croustillants sur la relation intime entre elle et un prêtre, elle a su doser lapart de témoignage et la part d’informations afin d’offrir un livre riche autant en expérience humaine qu’en plaidoyer pour la condition féminine dans la religion.

Elle n’hésite pas à dénoncer une situation que l’Église tend à camoufler : l’amour humain écrasé par le célibat obligatoire des prêtres.

Bien que le livre intéressera évidemment toutes les personnes cocernées par ce problème, il trouvera aussi écho chez tous ceux et celles interpellés par la cause de la condition féminine.

L’AUTEURE :

ANGÉLYNE VALLÉE vient de terminer une carrière à la Commission scolaire Beauce-Etchemin.

Poète, parolière et peintre à ses heures, elle a également publié un recueil de poésie intitulé «Et… un enfant».

L’amélioration de la condition des femmes et la protection de l’environnement font partie de son engagement social.

Beauceronne de souche, elle habite toujours la Beauce, précisément à Saint-Georges.

ROSE SOUS LES CANONS
Angélyne Vallée
LES ÉDITIONS LE DAUPHIN BLANC INC
2004 – 245 pages – 19,95$