Art et culture
Accueil -> culture -> Louise Turgeon -> Actualités littéraires ->

Cliquez sur le mot ARCHIVES pour retrouver les pages précécentes

Des rencontres intéressantes

Durant mon vagabondage au salon, j’ai eu le plaisir de jaser longuement avec Jacques Lacoursière, très sympathique monsieur qui ne fait pas son âge.

Je me suis présentée à lui comme une de ses fans, car je le regardais toujours avec bonheur sur la chaîne Historia, aux côtés de Claude Charron.

Il m’a décrit son rituel quotidien d’écriture et m’a aussi parlé de son goût pour la bonne cuisine. Il se dit gourmet et gourmand et adore jouer les « chefs ». C’est lui qui prépare toujours le souper pour sa famille. C’est un repas sacré chez eux – il ouvre une bonne bouteille chaque soir – et ils restent à table pendant une couple d’heures.

Rare, non?

J’ai également rencontré Marguerite Lescop qui m’a avoué ses 90 ans bien sonnés! Je l’ai trouvée un peu moins alerte que la dernière fois que je l’avais vue à la télévision, mais la chaleur et la foule dense dans la place étaient suffisantes pour fatiguer une personne même jeune et en santé.

Lorsque je lui confiai qu’elle avait été une inspiration pour moi et que je venais de publier un premier livre avec Monsieur Jasmin comme co-auteur, elle m’a demandé mon âge. Quand j’ai répondu 68, elle a répliqué : « Mais vous êtes jeune!… moi, j’ai écrit mon premier à 80 ans! Alors faut continuer! »

En plus des auteurs célèbres, le salon est un bon endroit pour rencontrer des comédiens, acteurs et autres personnalités.

Les émissions de Radio-Canada diffusées en direct permettent de mettre un visage sur des voix familières entendues à la radio.

C’est ainsi que j’ai pu voir Guy Bertrand, « l’Ayatollah de la langue », et Marie-Christine Trottier, animer une émission dédiée aux difficultés de la langue française. C’était très intéressant et j’ai pu constater que la trentaine de personnes présentes n’étaient pas davantage renseignées que moi sur certains mots rares. Ça m’a consolée de mon ignorance!

J’ai aussi assisté à une séquence d’« Ouvert le samedi », l’émission animée par Michel Lacombe que j’écoute habituellement à la maison. Un intéressant débat de générations sur la politique… et sur Boisclair, bien entendu! Yves Beauchemin et des jeunes, contre quelques vieux fédéralistes… C’était bon!

À suivre…

TOUTE VIE EST UN ROMAN

Michelle Dion et Claude Jasmin
LES ÉDITIONS TROIS-PISTOLES
2005 – 360 pages – 29,95$