Art et culture
Accueil -> culture -> Louise Turgeon -> Littérature ->

L’auteure raconte la vie quotidienne d’une famille établie près de la rivière Etchemin.

L’action se situe près de Saint-Romuald, mais aurait très bien pu se passer dans tout autre contrée à proximité d’un cours d’eau.

Connaissant la région, Yvette Roberge-Cantin a choisi d’y faire vivre cette famille de la fin du XIXe siècle et s’est servie de son imagination pour faire évoluer ses personnages.

À noter que ceux-ci sont fictifs et que l’intrigue du roman l’est tout autant.

Le travail, l’amour, la maladie, les désastres, la mort sont au rendez-vous dans la grande maison des « Côté de la rivière », un lieu où la vie se déroule librement, où les occupants, des gens à l’avant-garde des us et coutumes du pays, se sont affranchis des contraintes sociales et morales de leur époque.

Isolés mais autosuffisants, protégés des regards, en raison de leur situation géographique, ils vivent sans trop s’occuper des qu’en-dira-t-on des habitants de leur village.

Taniata, la belle Indienne, sait s’imposer doucement mais fermement dans cette famille des Blancs.

Que lui réserve l’avenir ?

L’AUTEURE :

Native de Saint-Jean-Chrysostome et ayant passé la majeure partie de sa vie à Montmagny, YVETTE ROBERGE-CANTIN, femme retraitée et très impliquée dans le milieu communautaire, partage ses loisirs entre le bénévolat, la lecture et l’écriture.

Elle a d’ailleurs écrit un premier volume, son autobiographie, et depuis elle ne cesse d’écrire.

Ce premier tome est le début d’un roman d’époque dont des faits historiques sont relatés. Elle joue avec les mots avec une facilité presque étonnante.

TANIATA / TOME 1: L’INDIENNE DE LA RIVIÈRE ETCHEMIN
Yvette Roberge-Cantin
LES ÉDITIONS LA PLUME D’OIE
2003 – 380 pages – 24,95$

LES ÉDITIONS LA PLUME D’OIE