Art et culture
Accueil -> culture -> Louise Turgeon -> Chronique auteur étranger - «Best-Seller» ->

Une petite ville de Virginie déchirée par le racisme

À Good Hope (Virginie), en pleine canicule, Clara et son époux noir, Elijah Waddell, viennent de perdre leur nouveau-né.

Son corps est enterré discrètement dans le cimetière de l’église baptiste.

Or, celui-ci est réservé aux Blancs depuis plus de deux cents ans, et ne saurait accueillir un Noir, estiment les paroissiens.

Le corps de l’enfant est donc exhumé et doit rejoindre les siens.

Le jour où l’église est incendiée et que l’on y retrouve les cendres de la fille du shérif, assassinée et probablement violée, Elijah Waddell, seul témoin, est accusé.

Il risque la peine capitale.

Un avocat de haute volée, Nat Deeds, ancien procureur de Good Hope, va le défendre brillamment, mettant en pièces l’argumentation de l’accusation…

On en a dit :

Terre brûlée est un livre brûlant. S’y déverse un flot de passions humaines

– Perri O’Shaughnessy

Des parents bouleversés, une ville terrorisée, un héros improbable : avec ce roman pas comme les autres, David Robbins rejoint le rang des plus grands.

– Laurie King

Un style vigoureux, qui saisit les errances de l’âme humaine

– Publishers Weekly

Un roman qui offre une réflexion d’écrivain sur la justice, le racisme, l’amour et la haine dans une petite ville du Sud.

– Amazon.com

L’AUTEUR :

Ancien procureur général, DAVID L. ROBBINS,, auteur de quatre romans policiers, réside à Richmond (Virginie)

A paru en français : La guerre des rats (Presses de la Cité, 2000)

TERRE BRÛLÉE
(Scorched Earth)
David L. Robbins
Traduction Nora Camelo
LES ÉDITIONS L’ARCHIPEL
Collection Les maîtres du suspense
350 pages – 29,95 $