Art et culture
Accueil -> culture -> Louise Turgeon -> Chronique auteur étranger - «Best-Seller» ->

En 1839, au cœur des montagnes du Caucase, les cavaliers musulmans de l’imam Shamil résistent à l’invasion des puissantes armées du tsar Nicolas Ier.

Contraints de négocier avec les Russes, ils leur remettent le fils aîné de l’Imam, Djemmal-Eddin, garant de leur bonne foi durant les pourparlers de paix.

Le petit garçon, à peine âgé de huit ans, sera obligatoirement rendu à son peuple, une fois les accords signés.

Mais les Russes, au mépris des traditions, de la parole donnée et du code de l’honneur, l’enlèvent et l’expédient de force à Saint-Pétersbourg.

L’enfant y connaît une vie d’angoisses, de déchirures, de doutes et de découvertes.

Le Tsar, touché par sa dignité, le fait instruire à la cour avec ses propres fils.

Djemmal-Eddin devient un lettré, peintre, musicien, excellent officier.

Cependant il ne renie pas ses origines et reste fidèle à l’Islam.

Jusqu’au jour où il tombe amoureux d’une jeune aristocrate russe.

Il obtient sa main à deux conditions : se convertir et obtenir la bénédiction du Tsar.

Nicolas Ier fait mieux ; il le hisse au rang de prince, se propose comme témoin du mariage et comme parrain au baptême de ce fils d’élection.

Djemmal-Eddin s’apprête à cmmettre l’irréparable par amour : se convertir à la foi orthodoxe.

C’est la trahison suprême, la mort pour un musulman.

L’Imam Shamil, qui durant quinze ans a tout tenté pour le reprendre, s’y refuse et enlève en Géorgie vingt-trois femmes, dont trois princesses russes qu’il menace de donner en partage à ses capitaines et de vendre comme esclaves, si son fils ne lui est pas rendu.

Le tsar laisse Djemmal-Eddin libre de son choix.

L’honneur lui commande de renoncer à ce qu’il sent, à ce qu’il sait, à ce qu’il veut, et de sauver les captives.

Il n’a aucune alternative. Il va devoir quitter une seconde fois le monde qu’il avait appris à connaître….

Construit comme un roman d’aventure, mais fondé sur une impeccable documentation, Tout l’honneur des hommes est le récit d’une histoire vraie qui met en scène des personnages d’une immense envergure.

De la résistance tchétchène… aux ors du Palais d’Hiver.

Des appels du Muezzin… aux valses de Glinka.

Des farouches cavaliers du Caucase… aux charmes des princesses russes.

Titres de l’auteure présentés chez Planète Québec :

Le voleur d’éternité
Tout l’honneur des hommes

L’AUTEURE :

ALEXANDRA LAPIERRE a enquêté durant trois ans dans les bibliothèques de Moscou et de Saint-Pétersbourg.

Elle a fouillé les fonds d’archives dans les petites villes de Russie, poursuivi son héros jusque dans les villages de Géorgie et les montagnes du Caucase.

Alliant le souffle de l’aventure au sérieux de la recherche universitaire, ses livres ressuscitent les grandes figures oubliées par l’Histoire et sont traduits dans le monde entier.

Elle est notamment l’auteur de Fanny Stevenson, « Grand Prix des lectrices de ELLE » ; et d’Artemisia, couronné en Sorbonne par « Le Prix du XVIIe siècle ».

La qualité de l’écriture et la force d’évocation font de son nouveau roman une épopée qui jette une lumière fulgurante sur tous les conflits dans cette mystérieuse partie du monde.

TOUT L’HONNEUR DES HOMMES
Alexandra Lapierre
LES ÉDITIONS PLON
Collection : Littérature française
2008 – 492 pages – 39,95$ – 23,00€

Découvrez tous les titres publiés chez cet éditeur :

LES ÉDITIONS PLON