Art et culture
Accueil -> culture -> Louise Turgeon -> Guides pratiques ->

VIVRE AU XXIe SIÈCLE :

CHOIX ET ENJEUX

Avec ce volume, l’avocate Maureen McTeer nous offre un tour d’horizon unique des divers aspects sur lesquels nous sommes appelés à nous prononcer en regard de l’avancée des découvertes scientifiques récentes et à venir.

Des techniques de reproduction au don d’organes, du clonage au projet Génome humain, de l’affaire Latimer à la cause de Sue Rodriguez, Maureen McTeer nous entraîne au fil d’une réflexion dynamique, propice à stimuler l’action des citoyens que nous sommes.

Les onze chapitres de cet ouvrage font le point sur des réalités nouvelles regroupées autour de trois thèmes principaux : les techniques de reproduction, la commercialisation de la vie et la notion du consentement.

Ainsi s’additionnent les analyses, explications, histoires de causes et de cas marquants, interrogations et suggestions qui captent bientôt toute notre attention.

Avec l’auteure, nous nous demandons, par exemple, s’il faut protéger ou non l’anonymat du donneur en matière de reproduction, ce qui a pour conséquence d’enlever aux enfants nés grâce au don d’ovules, de sperme ou d’embryons la chance de connaître l’identité de leurs parents « biologiques ».

Par ailleurs, pour favoriser la guérison ou la prévention de maladies, doit-on permettre de breveter, d’acheter et de vendre le corps humain, ses parties ou ses processus, comme tout autre produit commercial ?

Enfin, à la lumière d’événements mettant en cause la santé publique – la saga de l’hormone de croissance bovine, entre autres, ou la tragédie du sang contaminé -, doit-on envisager de rendre les fonctionnaires gouvernementaux responsables au sens de la loi ?

Comment nos lois, les jugements des cours, les conventions internationales influencent la recherche scientifique et ses applications tant médicales que commerciales, voilà qui fait aussi partie des réflexions soulevées par cet essai.

Tandis que Maureen Mc Teer rappelle les conséquences du jugement de la Cour suprême de la Californie dans l’affaire Moore (la cour a statué que le patient Moore, à qui on avait enlevé la rate pour le guérir d’un cancer, n’était pas « propriétaire » de son corps), ou qu’elle évoque comment, dans l’affaire de la souris transgénique de Harvard, notre Cour fédérale a pris position contre le courant de commercialisation, elle souligne l’importance pour les citoyens d’être informés et bien organisés pour influencer législateurs et juristes.

Ses suggestions se font impérieuses pour que se tiennent des « audiences publiques approfondies », et que se crée « un organisme indépendant et distinct du gouvernement et du ministère qui approuve les médicaments destinés aux citoyens » afin de préparer des lois qui inspireront confiance au public et assureront le bien collectif.

Ainsi pourra se préciser une « manière canadienne de faire ».

En raison de leur pertinence, les notes et les sources colligées dans ce livre justifient à elles seules qu’on le consulte.

La variété des thèmes abordés, la qualité de la recherche, enfin l’engagement palpable de Maureen Mc Teer ne peuvent non plus laisser indifférent.

Elle s’intéresse depuis longtemps à ces questions.

Avocate, spécialiste du droit médical, membre de la Commission royale sur les technologies de reproduction (de 1989 à 1991) elle siège également au comité d’éthique médicale du Ottawa Heart Institute.

Ce livre témoigne de son engagement à l’égard de préoccupations qui sont celles de tous les citoyens du XXIe siècle.

VIVRE AU XXIe SIÈCLE :
CHOIX ET ENJEUX
Maureen McTeer
Préface de Me Martin Hébert
ÉDITIONS LIBRE EXPRESSION312 pages – 24,95 $