Art et culture
Accueil -> culture -> Tous les chroniqueurs du passé -> Chronique auteur étranger - Littérature, essai et document ->


À vingt-quatre ans, Adnan Azzam quitte son village et sa Syrie natale, une licence de droit en poche.

Un rêve le hante : parcourir le monde à cheval.

Globe-trotter charmeur et volontaire, il est adopté par tous ceux qu’il rencontre durant ses quatre ans de voyage.

Au-delà de l’aventure sportive, Adnan considère son périple comme une mission de réconciliation et d’échanges d’idées entre l’0rient et l’Occident.

Cette moderne et pacifique croisade le conduira à cheval – symbole de la culture arabe – dans plus de douze pays (Syrie, Turquie, Grèce, Italie, France, etc.), où il mène sa chevauchée jusque sous l’Arc de triomphe.

D’Espagne, il s’envole vers les États-Unis qu’il traverse d’ouest en est en un an, s’arrêtant sous la flamme des Jeux olympiques de Los Angeles.

Il est reçu aussi bien par des gouverneurs d’États, que par les Indiens navajo, par des cow-boys ou des mormons.

Au Maroc, Adnan se voit offrir un étalon par la sœur du roi Hassan II.

En Tunisie, après avoir été traité comme un prince,
il est pris pour un espion libyen et manque être lynché.

Refoulé à la frontière libyenne, il gagne en bateau l’Arabie Saoudite.

De Jordanie, il passe en Syrie où on l’accueille triomphalement.

Le récit d’un étonnant parcours où, par-delà l’exploit, s’affirme un itinéraire spirituel.

Au pas de son cheval, il reste proche des hommes dont il partage la vie, contrairement à ces touristes qui sillonnent la terre en une semaine.

À CHEVAL ENTRE ORIENT ET OCCIDENT
Adnan Azzam
LES ÉDITIONS DU ROCHER
Collection : Cheval Chevaux
Réédition du titre paru en 1989 sous le titre Le Cavalier de l’Espoir
300 pages – 33,50$ – 21.00 euros