Art et culture
Accueil -> culture -> Tous les chroniqueurs du passé -> Chronique spectacles ->

À l’occasion du Festival Mémoire & Racines qui se tenait à St-Charles-Borromée (Joliette) toute la fin de semaine, j’ai pu assister à un spectacle offert par un groupe nommé :

ARASHI DAIKO

Je fus éblouie et séduite totalement par leur performance !!!

Il s’agit d’un groupe de musiciens japonais hommes et femmes (dont deux immigrés québécois !!) )) qui ont pour instruments de gros tambours, des tambourines, un gros gong et de plus petits.

Vous dire l’énergie et l’atmosphère de joie et d’harmonie qui se dégagent de cette musique et entre ses membres… !!!! INCROYABLE.

En plus d’avoir une précision d’horlogerie suisse, ces artistes possèdent une forme physique remarquable.

Il n’est pas évident de frapper de toutes ses forces dans le centre de ces immenses tambours puis de revenir à de petits sons aigus sur les côtés…
De changer de tambours dans un échange frénétique sans manquer une seule note du rythme établi.

C’est littéralement ÉLECTRISANT !!!

Je vais vous donner l’adresse de leur site qui, c’est bien dommage, n’est qu’en anglais. Vous pourrez allez voir les autres photos.

Mais voici un bref résumé de ce qui est raconté; tout en espérant que je vais garder dans ma traduction l’esprit qui les anime :

L’Ensemble de Percussion Japonais Arashi Daiko fut fondé en 1983 par Terry et May Yasunaka entre autres. Ils désiraient démontrer par cet art le dynamisme de la Communauté Japonaise Canadienne à Montréal. De par le fait même, préserver cette facette tellement éblouissante de leur culture.

TAIKO :

Voici le nom de leurs tambours

Ces tambours originent de Chine et de Corée depuis des milliers d’années. Au fil du temps, ils ont traversé la mer du Japon et sont devenus inextricablement liés à la vie des fermiers et des pêcheurs Japonais.

En même temps, ils jouèrent un rôle très important dans les temples et à la Cour où ils furent très fortement associés au gagaku, la musique de la Cour.

Même aujourd’hui, le son des taiko résonne dans l’âme des japonais comme étant la voix des dieux.

Au moment des festivals, la façade polie et réservée du peuple japonais s’illumine et les rues sont peuplées de festivaliers transportant de petits temples portatifs (omikoshi) accompagnés du son tonnant des grands tambours.

Depuis quelques années, une renaissance de la tradition de l’art japonais des taiko a émergé, autant au Japon que dans le reste du monde

LA PHILOSOPHIE ARASHI DAIKO :

Arashi Daiko encourage ses membres à partager la musique des tambours dans la philosophie du silence des voix comme un défi et une croissance personnelle.

Ça n’est que par notre développement en tant qu’être humain que nous pourrons rencontrer collectivement la philosophie du groupe.

Le but du groupe Arashi Daiko, par ses tambours, est de communiquer avec l’audience. Plus loin que la musique, la tradition et la culture, ce qu’ils désirent démontrer, c’est le plaisir, la communion qu’éprouvent ses membres.

C’est le travail personnel de CHACUN qui permet au GROUPE de communiquer.

Pour Arashi Daiko, trois valeurs sont primordiales :

APPRÉCIATION, CONSIDÉRATION, RESPECT

Ces valeurs ne sont pas seulement Japonaises, elle sont la racine de chaque culture.

~~~

Les Mousquetaires ne disaient-ils pas : « Tous pour un, un pour tous » ?

Personnellement, je crois que ces valeurs devraient être resoulignées à l’encre ROUGE !!

~~~

À cette adresse, vous pourrez voir les membres de la troupe :
http://www.cs.mcgill.ca/~jline/Taiko/member.html

Voici leur adresse principale :
http://www.cs.mcgill.ca/~jline/Taiko/arashi.html

Vous pouvez également consulter leur calendrier qui devrait être mis à jour pour le mois d’août.

SI VOUS AVEZ LA CHANCE D’ALLER LES VOIR, N’HÉSITEZ PAS, VOUS PASSEREZ UNE HEURE OU PLUS FORMIDABLE !!!!!