Art et culture
Accueil -> culture -> Tous les chroniqueurs du passé -> Chronique auteurs québécois - Essais, biographie, documents ->

« Les Québécois les aimaient inconditionnellement, ces enfants un peu turbulents qui leur ressemblaient tant.

Comment pouvaient-ils deviner que leurs sourires et leur apparente insouciance masquaient un tableau si peu reluisant ?

Le père que je suis a une dette envers le public québécois. Je veux le remercier pour sa fidélité. En fait, j’aimerais lui témoigner toute ma reconnaissance d’avoir été présent, alors que moi, pour des raisons que vous découvrirez au fil des pages, je brillais par mon absence.

[…]

Aujourd’hui est le premier jour du reste de ma vie… mais, à mon âge, je sais que je n’aurai ni le temps ni la force d’écrire un deuxième livre.

C’est donc en quelque sorte mon testament que je rédige aujourd’hui.

Étant dépourvu de biens matériels, mais conscient du fait que ma pauvreté demeure ma plus grande richesse, je souhaite léguer à ma famille et à tous les jeunes parents du Québec un héritage précieux : un récit, celui de ma vie, qui empêchera, je l’espère, l’histoire de se répéter.

Parce qu’une chose est certaine : des enfants talentueux, des « p’tits simard », le Québec en produira encore !»

JEAN-ROCH SIMARD est le père des p’tits Simard, une famille de sept enfants talentueux, dont trois ont connu le succès ; René, Nathalie et, dans une moindre mesure, Régis.

Pour mieux manipuler ses protégés, Guy Cloutier a utilisé la maladie dont le père était affligé, l’alcoolisme, pour l’éloigner de sa famille, s’assurant ainsi le contrôle de la vie et de la carrière de ses enfants.

C’est une guerre sans merci qui a opposé Jean-Roch Simard à Guy cloutier, une guerre déloyale dont le père ne pouvait sortir vainqueur.

Ce sont les révélations de Nathalie qui l’ont convaincu de raconter son histoire.

Avec une grande franchise, il relate sa descente aux enfers, son long combat contre l’alcoolisme – il est sobre depuis vingt-huit ans – et son cheminenent pour retrouver sa dignité et l’estime de sa famille.

Dans ce livre, nous découvrons un homme sensible, d’une profonde sagesse, un homme de coeur qui, à soixante-seize ans, a enfin retrouvé la sérénité.

AU-DELÀ DU SILENCE
Jean-Roch Simard
avec la collaboration de Danielle Simard
propos recueillis par Louise-Marie Lacombe
LES ÉDITIONS LES INTOUCHABLES
2007 – 208 pages – 19,95$

LES ÉDITIONS LES INTOUCHABLES