Art et culture
Accueil -> culture -> Tous les chroniqueurs du passé -> Chronique auteurs québécois - Essais, biographie, documents ->

Le discours culturel actuel ne cesse de privilégier les formes du métissage culturel et de l’hybridité. La reconnaissance de la différence culturelle est devenue une préconception, une obligation. Pourtant, une remise en question est nécessaire: l’idéalisation de l’altérité est devenue soporifique et le propos interculturel est chargé d’une immense euphorie, d’un idéalisme qui ne doit pas nous leurrer.Il y a une fatigue clairement ressentie à l’égard du prêt-à-porter culturel qui définit notre univers présent.

Qu’en est-il alors des braconnages identitaires, ces formes lucides de contestation qui donnent naissance à autant de cultures interlopes ?

SIMON HAREL nous propose de créer des sites habités où le braconnage serait une violence subjective en mode mineur, une façon de jouer avec les aspérités des territoires que nous habitons.

Au Québec, il est difficile de parler de territoire.

Ce discours gêne.

Le territoire a été ravi par les aménageurs de la délibération politique.

Cette dernière laisse peu de place aux créateurs qui contribuent à invalider les lieux prescrits, les assignations à résidence.

Le territoire est devenu notre prison.

De Uashat à Kahnawake, du quartier Saint-Michel, en bordure de l’autoroute métropolitaine, aux revendications de festivité montréalaise promues par le Cirque du Soleil, ce droit au territoire réel (et virtuel) est pourtant à l’avant-plan.

Au Québec, les braconnages identitaires sur le territoire de l’autre nomment les tensions et les inconforts du Québec contemporain.

Braconner, c’est savoir que l’autre a un territoire et que nous n’en avons pas.

Titres de la collection Le Soi et l’Autre:

FRONTALITÉS
L’ENGAGEMENT DE LA PAROLE
LE TREMBLÉ DE SENS
UNE POLITIQUE DE LA DOULEUR
LE DIALOGUE ENFOUI
L’OEIL ALLUMÉ
CYBERMIGRANCES
BRACONNAGES IDENTITAIRE

La collection « Le soi et l’autre » est dirigée par Pierre Ouellet (UQAM). Elle publie des ouvrages portant sur les formes d’expression littéraires, artistiques et historiques qui mettent en question l’identité individuelle et collective à travers les modes d’énnciation de la mémoire, de la perception et de l’imagination.

BRACONNAGES IDENTITAIRES. Un Québec palimpseste
Simon Harel
VLB ÉDITEUR
Collection : Le soi et l’autre
2006 -136 pages – 18,95$

VLB ÉDITEUR