Art et culture
Accueil -> culture -> Tous les chroniqueurs du passé -> Chronique auteurs québécois - Essais, biographie, documents ->

Il y a quelques années, j’ai commencé à rechercher activement ma mère biologique. Au québec, les procédures d’adoptions se font encore sous le sceau de la confidentialité, ce qui signifie que tout ce que je peux obtenir sur cette femme ne sont que des informations très générales – lorsqu’il y en a – qui ne me permettent pas de l’identifier. Je pourrais uniquement la rencontrer si telle était sa volonté. L’inverse est également vrai. Il ne peut y avoir rencontre que s’il y a consentement mutuel.

L’introduction de la pièce Bye Bye Baby est à l’image de ce que véhicule ce texte simple, direct et franc.

Si Elyse Gasco ne cache pas la dimension autobioraphique de l’oeuvre, elle parvient néanmoins à sortir de l’anecdote pour ouvrir une réflexion d’une rare pertinence sur la question de l’origine et de la maternité.

Lorsque Éllie découvre qu’elle est enceinte et décide, quoique célbataire, de garder l’enfant, elle est inévitablement ramenée à sa condition d’enfant adoptée, abandonnée par une mère qu’elle ne connaît pas.

Paradoxalement, la grossesse d’Ellie évolue en même temps que ses démarches pour retrouver sa Mère Naturelle, ancrant le personnage dans une ligne du temps bidirectionnelle : le passé de sa naissance et l’avenir d’unenfant à naître.

Secondée dans ses recherches par Babs DuBois, une travailleuse sociale dure et juste, et par sa Mère Adoptive, qui soutient sa quête malgré ses appréhensions, Ellie jette sur la maternité et l’amour maternel un regard honnête.

Culpabilité, curiosité, colère angoisse, reconnaissance… toutes ces émotions sont appelées à contribuer à la réflexion de l’auteure.

L’AUTEURE :

ELYSE GASCO habite Montréal avec son mari et ses deux filles. Son premier livre Can You Wave Bye Bye, Baby? a obtenu le QSPELL Hugh MacLennan Prize for Fiction et le QSPELL/FEWQ First Book Award, et a été finaliste au Prix du Gouverneur général. traduit en français par Ivan Steenhout et publié par L’instant même sous le titre Bye-bye, bébé, le recueil de nouvelles a été finaliste au Concours littéraire QWF et au prix Odyssées du livre. L’auteure a aussi remporté le Rogers Writers’ Trust Fiction Prize et le Danuta Gleed Literary Award. Sa première oeuvre dramatique, Bye Bye Baby, a reçu un prix MECCA pour la meilleure création de la saison théâtrale montréalaise de langue anglaise, 200402005. Elle se consacre en ce moment à l’écriture d’un scénario tiré d’une de ses nouvelles ainsi qu’à une seconde oeuvre littéraire.

BYE BYE BABY
Elyse Gasco
Traduction maryse Warda
Mise en scène Clare Schapiro
LES ÉDITIONS L’INSTANT MÊME
Collection Théâtre
2009 – 102 pages – 16,00$

Découvrez les titres publiés chez cet éditeur :

LES ÉDITIONS L’INSTANT MÊME