Art et culture
Accueil -> culture -> Tous les chroniqueurs du passé -> Chronique auteur étranger - Littérature, essai et document ->

Les Éditions Prise de parole annoncent la parution du premier récit poétique de Guylaine Tousignant, Carnets de déraison.

Carnets de déraison donne voix au monologue intérieur d’une jeune femme qui s’accommode mal de sa médiocrité dans l’art de vivre, une jeune femme manifestement habitée d’un sens de l’idéal et d’une volonté de vivre pleinement, goulûment.

Au travail, en amour, face au quotidien, elle cherche à déjouer ses propres attitudes limitatrices, en s’incitant, en se poussant… dans la déraison.

Or, cette déraison salutaire évoquée et invoquée est systématiquement courtcircuitée par une impitoyable introspection.

«L’impossibilité d’atteindre l’idéal. Ça me tue. À petit feu. Trop à petit feu. Trop lentement. À petit feu. Jamais complètement. Et drôlement, ce rêve naïf, enfantin – croire en l’impossible – ce rêve idéal et vert et jaune et impossible, déraisonnable, me fait continuer.»

On assiste alors à l’expression bien saisie et bien sentie du drame intime d’une personne qui ne sait plus trop si elle manque de prise sur elle-même ou sur la vie… Qui ne peut que constater sa grande résistance au changement alors que c’est ce qu’elle souhaite le plus ardemment !

« Carnets de déraison est audacieux. Si vous êtes du genre à vous mentir à vous-même, Guylaine Tousignant ne peut pas vous guérir, mais elle peut certainement vous rappeler les mensonges que vous choisissez commodément d’ignorer.»

Stéphane Gauthier, CBON Radio-Canada

L’AUTEURE

GUYLAINE TOUSIGNANT est originaire de Kapuskasing. Pendant cinq ans elle a été coordonnatrice du marketing des émissions de CBON, la radio de Radio-Canada dans le Nord de l’Ontario. Carnets de déraison est sa première publication.

CARNETS DE DÉRAISON
Guylaine Tousignant
LES ÉDITIONS PRISE DE PAROLE
2005 – 148 pages – 17,00$

LES ÉDITIONS PRISE DE PAROLE