Art et culture
Accueil -> culture -> Tous les chroniqueurs du passé -> Éditeurs du Canada français ->

~~~~~~
Ces pays qui m’habitent
EXPRESSIONS D’ARTISTES CANADIENS D’ORIGINE ARABE
Aïda Kaouk
Dominique Bourque
Musée canadien des civilisations
2003
45$

Il n’existe pas de culture, et donc pas d’identité culturelle, qui ne soit « l’aboutissement de mélanges et de croisements », le résultat d’une « ouverture à l’autre ».

Le présent ouvrage se veut un espace de création, de réflexion et de témoignages autour du thème du métissage culturel. Ces pays qui m’habitent rend compte du fait que nous sommes des êtres métissés en perpétuel devenir et nous apprend autant sur l’autre que sur nous-mêmes.

À l’heure où les appartenances ethniques et religieuses sont utilisées à des fins politiques aux effets dévastateurs, il est important de rendre compte du fait que les identités culturelles du monde contemporain sont à la fois multiples et complexes.

C’est dans cette démarche que s’inscrit Ces pays qui m’habitent, qui se veut un chant d’amour à l’imaginaire métissé.

Aujourd’hui, entre Beyrouth, Paris, Alger, Port-au-Prince, Montréal, Le Caire, Toronto, Colombo ou Trinidad, se construisent en effet des identités prometteuses et créatives qu’il faut développer, alimenter et préserver. C’est le message que nous transmettent les artistes et les auteurs de Ces pays qui m’habitent.

Aïda Kaouk
Conservatrice et chercheure au Musée canadien des civilisations, Aïda Kaouk est également responsable du Programme de l’Asie du Sud-Ouest et du Moyen-Orient. Elle s’intéresse notamment aux groupes originaires de cette région qui se sont établis au Canada.

Détentrice d’un doctorat en sociologie de la culture de l’École des hautes études en sciences sociales de Paris, en France, elle a complété sa formation à l’Université de Californie à Berkeley, aux États-Unis, et obtenu plusieurs bourses de recherche prestigieuses dont les bourses américaines Fulbright et Ford Foundation. Elle a travaillé dans plusieurs milieux de recherche universitaire au Moyen-Orient, en France, aux États-Unis et au Canada.

Aïda Kaouk consacre une bonne partie de ses travaux aux questions relatives à l’immigration, à l’identité culturelle, aux rapports sociaux et aux groupes minoritaires, ainsi qu’aux pratiques des arts et de la culture.

Dominique Bourque
Professeur adjoint en études des femmes et en lettres françaises à l’Université d’Ottawa, Dominique Bourque a publié des articles dans diverses revues, dont Voix et images et Tessera, où elle accorde une attention particulière aux groupes marginaux ou marginalisés. Elle a également réalisé et animé des émissions radiophoniques littéraires et artistiques, ainsi que des ateliers sur les médias.

Voir :

Musée canadien des civilisations
……………………………………………..
Livres pour enfants de Lysette Brochu