Art et culture
Accueil -> culture -> Tous les chroniqueurs du passé -> Chronique auteur étranger - Littérature, essai et document ->


Au début du XXe siècle, la construction du chemin de fer vers le Nord de l’Ontario entraîne la découverte d’importants gisements d’or et d’argent.

De partout, prospecteurs, aventuriers, bûcherons et fermiers affluent.

Parmi eux, le fils aîné du forgeron d’un petit village du Québec, qui disparaîtra dans des circonstances mystérieuses au lendemain du grand feu de juillet 1911.

Alexandre, son frère cadet destiné au sacerdoce depuis l’enfance, part à sa recherche.

La quête d’Alexandre, premier tome des Chroniques du Nouvel-Ontario, nous amène à la suite d’Alexandre au coeur de cette région sauvage, de ce pays neuf rempli de périls et de promesses.

Dans ce portrait profondément humain d’une société en pleine mutation, avec ses enjeux moraux et politiques liés à la religion et à la langue, Hélène Brodeur met en scène des hommes et des femmes aux prises avec un quotidien impitoyable, dans une langue belle, riche et imagée.

« Avec son style où foisonnent les images qui nourrissent l’imaginaire, mais qui reste sobre puisque chaque figure, chaque métaphore vient éclairer le propos, ajouter une nuance, Hélène Brodeur est de celles et ceux qui ont enrichi le corpus de littérature franco-ontarienne alors qu’on commençait tout juste à l’enseigner et à affirmer qu’il existait. Dans son œuvre, Hélène Brodeur a su poser un regard original et critique sur une réalité qu’on était en train d’oublier. Les personnages qu’elle a créés appartiennent désormais à notre mémoire collective. » Johanne Melançon, « Hélène Brodeur. Pionnière de la littérature franco-ontarienne contemporaine »,

– Liaison, no 122.

L’AUTEURE : HÉLÈNE BRODEUR

Après avoir pratiqué plusieurs métiers, Hélène Brodeur se consacre à l’écriture dès la fin des années 1970.

A compter de 1981, elle publie coup sur coup les trois volumes des Chroniques du Nouvel-Ontario, des ouvrages qui lui vaudront de nombreux prix.

Cette pionnière de la littérature franco-ontarienne contemporaine est décédée en août 2010.

La nouvelle édition, dans la collection BCF, comprend une préface signée par Doric Germain, romancier et professeur à l’Université de Hearst, une biobibliographie ainsi qu’un choix de jugements. Les tomes II et III des Chroniques du Nouvel-Ontario, — Entre l’aube et le jour et Les routes incertaines — seront réédités en 2012, également dans la collection BCF.

LA QUÊTE D’ALEXANDRE
Hélène Brodeur
LES ÉDITIONS PRISE DE PAROLE
Collection BCF
2011 – 393 pages –
Version papier 17.95 $
Version électronique 13,99$

Découvrez tous les titres publiés chez cet éditeur :

LES ÉDITIONS PRISE DE PAROLE

Fractures du dimanche
Le coeur de la tempête
Hé ! suivi de Icônes
Poèmes anglais, Le pays de personne et La fissure de la fiction
Un souffle venu de loin
Le chant des nuits heureuses
Mon temps d’éternité II
Se taire
L’enfanCement
La machine à beauté
Chroniques du Nouvel-Ontario – 1. La quête d’Alexandre (nouvelle édition)