Art et culture
Accueil -> culture -> Tous les chroniqueurs du passé -> Chronique auteur étranger - Littérature, essai et document ->

Le matin du 17 décembre 2000, à Riyadh, en Arabie Saoudite, William Sampson est traîné dans une voiture et battu par deux Saoudiens qu’il ne connaît pas en se rendant à son travail.

On l’escorte jusqu’à un centre d’interrogation où il est détenu sans voir d’avocat, battu et privé de sommeil. On l’accuse d’être un espion britannique.

Il est forcé d’avouer, sous la menace et la torture, un crime qu’il n’a pas commis : l’attentat à la voiture piégée qui a tué l’ingénieur britannique Christopher Rodway.

La même année, il est condamné à mort par un tribunal secret.

Pendant deux ans et demi, Sampson a croupi en prison, continuellement victime de violence physique et psychologique, convaincu que sa mort était proche.

La diplomatie l’a abandonné, mais les groupes de droits de l’homme ont pris sa cause en charge.

En août 2003, on profite d’un échange de prisonniers controversé pour le libérer.

C’est l’histoire époustouflante de l’adaptabilité de l’esprit humain et de la détermination d’un homme prêt à tout pour survivre.

En colère, lucide, saisissant, Sampson raconte son histoire et situe le contexte géopolitique qui a scellé son destin.

Il nous présente un portrait intense des politiques occidentales en vigueur au Moyen-Orient.

Le 31 octobre 2005, ces événements ont fait la Une de l’édition canadienne du Time</i
. Le magazine a consacré un dossier complet à cette incroyable histoire.

Stéphane Bergeron, député de Verchères – Les Patriotes, a préfacé la version française de ce livre. Il s’et beaucoup impliqué professionnellement et personnellement dans cette affaire.

L’AUTEUR :

WILLIAM SAMPSON est né en Nouvelle-Écosse en 1959, d’un père britannique et d’une mère canadienne. Il a vécu au Canada, au Royaume-Uni et à Singapour.

Diplômé en administration et en biochimie, il a travaillé en recherche biochimique et en marketing pharmaceutique avant de s’installer à Riyadh en 1998 pour œuvrer à titre de consultant en marketing au Saudi Industrial Development Fund.

Une enquête du médecin légiste menée en Angleterre depuis la libération de Sampson n’a pu trouver aucun indice reliant celui-ci à l’explosion meurtrière d’une voiture en novembre 2000.

En 2004, la Cour d’appel britannique a accordé à Sampson le droit d’intenter des poursuites contre ses tortionnaires. Il vit aujourd’hui au Royaume-Uni.

CONFIDENCES D’UN HOMME INNOCENT
William Sampson
LES ÉDITIONS LES INTOUCHABLES
Collection Biographie
2006 – 408 pages – 24,95$

LES ÉDITIONS LES INTOUCHABLES