Art et culture
Accueil -> culture -> Tous les chroniqueurs du passé -> Chronique auteur étranger - Littérature, essai et document ->

L’idée de ce recueil de contes est venue d’une rencontre avec un lieu et un peuple.

Partie à la recherche d’anciens n’ayant pas tout perdu du répertoire transmis jadis par la tradition orale, aidée d’un Cri parlant sa langue maternelle et l’anglais, l’auteure a pu satisfaire sa curiosité et récolter souvenirs et anecdotes.

La mythologie crie, personnalisant les forces de la nature et peuplée de nombreux esprits, l’a séduite, d’autant qu’elle prenait toute sa dimension dans le décor grandiose de terres immenses, gelées et désertiques.

AURÉLIE RESCH a inventé huit contes qui s’adressent autant aux enfants qu’aux grands.

Elle n’a pas la prétention de retranscrire dans ce recueil une part du répertoire des légendes traditionnelles cries, mais plutôt l’espoir d’attirer les lecteurs du monde entier de ce côté-ci du globe, où l’imaginaire se nOurrit de manière si singulière.

L’AUTEURE :

AURÉLIE RESCH vit à Toronto où elle poursuit une carrière en cinéma, théâtre et télévision. Elle écrit des pièces et scénarios et collabore à diverses revues d’art en Ontario et au Québec comme critique de films et de théâtre.

Son recueil de nouvelles Les Yeux de l’exil, publié aux éditions du Nordir, a été finaliste du prix des lecteurs Radio Canada et du prix littéraire Christine-Dumitriu-van-Saanen en 2003.

LES CONTES DE LA RIVIÈRE SEVERN
Aurélie Resch
Illustré en couleur par Natasha Batt
LES ÉDITIONS DU VERMILLON
2005 – 120 pages – 25,00$

LES ÉDITIONS DU VERMILLON