Art et culture
Accueil -> culture -> Tous les chroniqueurs du passé -> Éditeurs du Canada français ->


Contes iraniens islamisés suivi de Critique historique de l’origine des contes et de leur morale.
Shodja Eddin Ziaïan
Éditions du GREF
Collection : Athéna, no 6
2003
190 pages pages
18,00 $

En quatrième de couverture :
Quelque vingt ans avant la « révolution » de 1979 en Iran, paraissait en langue persane une édition « moderne » d’anciens contes persans, édition qui allait connaître un succès foudroyant.

L’auteur du présent ouvrage offre une libre adaptation française, agrémentée de savoureux commentaires, de trente-cinq de ces contes.

Après avoir invité le lecteur à en goûter le charme toujours actuel, il en propose, dans une éloquente postface, une critique fascinante, les replaçant dans leur contexte historique et idéologique.

Ne trouve-t-on pas en effet dans ces vieilles histoires — qui ont su inspirer La Fontaine et Voltaire — une morale où triomphent trop souvent la ruse, l’hypocrisie, le mensonge et même la violence, bref, un ensemble de
« valeurs » qu’embrassent aujourd’hui encore trop volontiers certaines sociétés, certaines cultures, certaines religions ?

Shodja Eddin Ziaïan

Shodja Eddin Ziaïan est né à Téhéran et vit au Canada depuis 1988. Éduqué en Suisse, en Iran, en Belgique, en France et aux États-Unis, il est titulaire d’un doctorat d’État en sciences économiques de l’Université de Paris II. Il a travaillé pendant dix-huit ans pour la radio-télévision iranienne et islamique et a fondé et dirigé le seul mensuel politique francophone publié régulièrement en République islamique d’Iran, Sorouche (1983-1988).

Il enseigne depuis 1989 à Glendon, la Faculté bilingue de l’Université York à Toronto. Il a traduit plusieurs ouvrages du français au persan, notamment, pour l’Université de Téhéran : Marx et Marxisme, d’André Piettre (5e éd., 1981), Les Systèmes économiques, de Joseph Lajugie (2e éd., 1989), et La Croissance économique, de Pierre Maillet (1990).

Il est auteur de plusieurs articles et d’un ouvrage en persan, Introduction à une économie pacifique : l’impact des communications. Il travaille actuellement sur « la schizophrénie irano-islamique ».
Voir :
Glendon/York

En 1985, Marie-Claude Monchaux déclenchait les hostilités en publiant Écrits pour nuire. Une critique acerbe de certains écrivains et de certains ouvrages dont il est reconnu qu’ils ont la plus mauvaise influence sur les jeunes. Beaucoup de parents achètent des livres sans se rendre compte qu’ils véhiculent les pires idées sur le plan moral ou social, et qu’ils détruisent lentement et sciemment les valeurs du monde libre.
Puisé de la page web :
Ouvrages théoriques

COMMENTAIRE :
En tant que chargée de cours en littérature enfantine et auteure pour enfants, je trouve important de lire les contes et les histoires que nous remettons à nos enfants comme plaisirs de lecture. Heureusement qu’il y a des écrivains comme Marie-Claude Monchaux ou Shodja Eddin Ziaïan pour nous réveiller… si un conte trouvait sa place dans la culture d’hier, il n’est peut-être pas très recommandable pour les jeunes d’aujourd’hui. À nous d’exercer notre meilleur jugement…
Lysette Brochu


Éditions du GREF
Alain Baudot
Directeur
2275, avenue Bayview
Toronto, ON
M4N 3M6

Téléphone : (416) 487-6774

Courriel : abaudot@delphi.glendon.yorku.ca
……………………………………………..
Livres pour enfants de Lysette Brochu

info@lysettebrochu.com
Site personnel