Art et culture
Accueil -> culture -> Tous les chroniqueurs du passé -> Chronique auteur étranger - Littérature, essai et document ->

DANS L’OMBRE

DE MAGGIE

La couverture d’un procès – celui de Nick et Eileen, deux jeunes gens accusés d’avoir laissé mourir leur enfant par négligence – est la source d’un grand bouleversement dans l’existence d’une journaliste.

Pourquoi Maggie MacKinnan, trente-sept ans, perd-elle toutes ses certitudes en essayant de comprendre ce crime ?

C’est d’abord le voyeurisme des médias qui dérange Maggie.

Pour plaire au rédacteur en chef du Montreal Tribune, elle n’hésite pas à colorer ses premiers articles de sensationnalisme.

Mais quand elle commence à avoir des scrupules, elle s’aperçoit qu’ils ne sont pas de mise dans le milieu.

On lui retire la couverture de l’affaire, mais Maggie ne s’en désintéresse pas pour autant.

Un soir, attirée par la possibilité d’un « scoop », Maggie s’est approchée de Nick alors qu’il se trouvait dans le square qui fait face au parvis de Notre-Dame.

Cette première rencontre avec le jeune homme et toutes celles qui ont suivi ont peu à peu changé la perception de Maggie.

Cette femme réservée, fille irréprochable d’un pasteur de l’Église presbytérienne, découvre à travers cet orphelin qui rêve de posséder une moto autant que d’avoir une famille bien à lui, ainsi qu’à travers l’histoire de sa compagne Eileen, une adolescente mal-aimée devenue strip-teaseuse, un univers qui lui était totalement méconnu.

Le lecteur accompagne Maggie au cours de sa visite dans le passé de chacun de ces personnages.

La journaliste en revient ébranlée, car ce périple a réveillé ses propres souvenirs où se terre un secret douloureux.

Saura-t-elle faire la paix avec elle-même ?

Lorsque, à la toute fin, Maggie, à l’instar de Nick, prend un nouvel envol, on comprend que cette descente aux enfers aura été salvatrice.

DANS L’OMBRE DE MAGGIE
Sheila McLeod Arnopoulos
LIBRE EXPRESSION
504 pages – 27,95 $