Art et culture
Accueil -> culture -> Tous les chroniqueurs du passé -> Chronique auteur étranger - Littérature, essai et document ->

«Le bonheur est une chance, pas une doctrine», affirme Philippe Delerm, du fond de sa Normandie qu’il n’a jamais quittée malgré le succès fulgurant de ses derniers livres.

Cet écrivain (il insiste : «Je ne suis pas romancier» continue, avec ce titre, le projet tout en simplicité, en bonheur et en finesse qui lui a valu (à la grande surprise de tous) de vendre un million d’exemplaires de La première gorgée de bière et autres plaisirs minuscules

ENREGISTREMENTS PIRATES rassemble des textes courts, comme c’est maintenant la marque de commerce de Delerm.

Ce sont des enregistrements pirates, des expressions, des bribes de phrases happées au passage, des scènes filmées à la dérobée dans la rue, dans des endroits publics, quais de gare, voitures de métro, places de marchés, plages.

Parfois, il s’agit simplement d’un bruit, d’un graffiti.

L’auteur pose sur ces éclats d’humanité un regard amusé qui débusque la saveur de l’instant.

Comme dans les tableaux du peintre vénitien Longhi qui font l’objet du premier et du dernier texte du recueil, les révélations viennent des signes, des comportements les plus infimes, volés au quotidien.

Critique d’Uparathi

L’AUTEUR :

PHILIPPE DELERM, né en 1950, voue son écriture à la restitution d’instants fugitifs, à l’intensité des sensations d’enfance. Il est l’auteur de La première gorgée de bière et autres plaisirs minuscules, La sieste assassinée, Autumn et Sundborn ou les jours de lumière

ENREGISTREMENTS PIRATES
Philippe Delerm
LES ÉDITIONS DU ROCHER
154 pages – 19,95 $