Art et culture
Accueil -> culture -> Tous les chroniqueurs du passé -> Chronique auteur étranger - Littérature, essai et document ->

Contrairement à ce qu’on pouvait penser, il y avait plus de femmes dans ces métiers que ce que l’on pouvait supposer… mais ce n’est pas qu’une question de nombre, leur influence a peut-être aussi été supérieure, ce qu’il reste à établir ou infirmer…

Pour la période très récente ou à venir, la parité numérique est soit réalisée, soit les femmes prennent le dessus, et question influence, elle reste à déterminer (ce qui ne se mesure pas au salaire des cadres supérieur ou au nombre de dirigeantes).

Dire que l’histoire des métiers du Livre a été une histoire de femmes et d’hommes n’est plus vraiment contesté, mais cela peut étonner encore les profanes. Lesquel(le)s ont plus en tête des notions d’histoire du Livre (un peu aussi de la typo, mais…) que d’histoire industrielle ou sociale et tiennent pour admis le folklore de ces métiers (entier apanage des hommes)…

Divers sites ou listes (genre LETTERPRESS ou, pour Usenet, fr.comp.graphisme.pao) ont réagi a cette parution, pas vraiment les cercles féministes.

C’est un truc au croisement de plusieurs disciplines, études féministes, histoire des techniques, des idées, du Livre (quoique pas vraiment au sens où l’Histoire du Livre est généralement enseignée) et des mouvements sociaux.

Et je traite aussi de l’état actuel… Ce fut un DÉA (dip. post-maîtrise) de civilisation britannique, mais j’ai tenté de rendre ça moins universitaire.

Pour le reste, voici l’appréciation de Livres Hebdo, le visuel, etc.

Tombeur, Jef, Femmes et métiers du Livre (Women in the Printing Trades), Mons, Talus d’approche, Paris, Convention typographique, fév. 2004, ISBN 2-87246-099-3

300 p., dont 266 de texte incluant la préface de Caroline Archer (Friends of the St Bride Library), illustrations, biblographies, annexe, colophon d’Alain Hurtig.

La visibilité de cette publication est assurée par les sites des coéditeurs, et d’autres en rapport avec sa thématique.

Par ailleurs, il a bénéficié de l’attention de spécialistes et de titres de presse (spécialisée, en majorité).

Il bénéficie du soutien de ses partenaires, la fonderie Agfa Monotype et le Sicogif (Syndicat national des industries de la communication graphique & de l’imprimerie française).

Livres Hebdo (n°549, daté du 19 mars 2004).

Panorama de la place, des rôles, perceptions et représentations des femmes dans les métiers du livre, en particulier dans l’imprimerie.

Analyse les postes qu’elles ont occupés, la reconnaissance qu’elles ont pu acquérir dans leur travail, les responsabilités qu’elles ont exercées. Avec une série de portraits : Jeanne de Marnef, Sarah Griffin, Emily Faithfull…
Importante bibliographie.
Public motivé. Niveau universitaire.

Il traite principalement des rôles, places, perceptions et représentations des femmes dans les métiers de la fabrication des publications, en particulier (mais non uniquement) dans les pays anglophones et francophones européens.

Toutefois, l’auteur, universitaire, certes, mais aussi journaliste de presse quotidienne et magazine, s’est efforcé de le rendre aisément accessible à un public plus large que celui auquel il est naturellement destiné (spécialistes, amateurs de typographie, chercheurs en histoire du Livre, industrielle, des idées, des mouvements sociaux, du féminisme…).

Vous pouvez consultez des extraits en PDF via le document publié sur la page consacrée par Talus d’approche à l’auteur. JEF TOMBEUR

Michel Bourdain, gérant des éditions, inaugure avec ce titre une nouvelle collection, la Série t (pour typographique).
Il se tient à votre disposition par courrielCOURRIEL TALUS ou via la page de contacts de son site pour vous communique d’autres renseignements… SITE TALUS

Le prix de vente en euros est de 32 euros…
Ce qui nous fait, en CND, 51 $ en arrondissant supérieur… + port
Finalement, on expédie après réception du formulaire en ligne
TYPOPHAGE
Même adresse pour voir des extraits en PDF.

SOURCE :
JEF TOMBEUR