Art et culture
Accueil -> culture -> Tous les chroniqueurs du passé -> Chronique spectacles ->

CLÔTURE DE LA 49e ÉDITION DU
FESTIVAL ORFORD

CÉLÉBRATION DE LA VOIX
et
UN GRAND CONCERT POUR CUIVRES

Le week-end du 11 août clôturera la 49e saison du Festival Orford, une saison à l’image de la diversité et de la virtuosité… celle qui marque le retour de madame Agnès Grossmann à la direction artistique du Centre d’Arts Orford.

La grande soprano Henriette Schellenberg, entourée de deux virtuoses, au piano et à la clarinette, offrira une brillante prestation dans le cadre de l’événement « Célébration de la voix », le vendredi 11 août.

C’est par un grand concert de musique de chambre pour cuivres, dirigé par Agnès Grossmann, que le rideau de la salle Gilles Lefebvre, se fermera le samedi 12 août.

« CELEBRATION DE LA VOIX », le programme du vendredi 11 août propose une
première prestation à Orford de la soprano, Henriette Schellenberg. Grande
interprète d’oratotios, madame Schellenberg a chanté avec les meilleurs
orchestres d’Amérique du Nord où elle a travaillé avec des chefs aussi
réputés que Seiji Ozawa, Zubin Mehta et Charles Dutoit.

Dans ce concert d’art lyrique consacré à Mozart, Schubert, Donizetti,
Rossini et Puccini, Madame Schellenberg sera entourée du clarinettiste
André Moisan et du pianiste Avo Kuyumjian.

Clarinette basse et saxophone solo de l’Orchestre symphonique de Montréal, le virtuose André Moisan poursuit une carrière active de chef d’orchestre, pédagogue, soliste et chambriste.

Lauréat du prestigieux Concours Beethoven, le pianiste Avo Kuyumjian mène une brillante carrière de soliste depuis près de 20 ans.
Les critiques s’accordent à reconnaître en lui « l’un des pianistes les plus
remarquables de sa génération. »

La 49e édition du Festival Orford s’achèvera en grandes pompes par une
soirée consacrée aux cuivres.

Le samedi 12 août à 20h, sous la direction de Agnès Grossmann, « LES CUIVRES D’ORFORD » s’exécuteront dans l’interprétation du Royal Firework Music de Joseph Haendel.

On dit que lors de la répétition publique de cette oeuvre, en avril 1749, 12,000
personnes y avaient assisté, ce qui eut pour conséquence de bloquer le pont
de Londres durant trois heures.

Le Concerto pour trombone du compositeur russe, Nicolaï Rimski-Korsakov qui suivra, célébrera le retour à Orford du phénoménal virtuose, le tromboniste Alain Trudel. Le concert se terminera par les Tableaux d’une exposition de Modeste Moussorgski.

Formé pour l’occasion, cet ensemble de très haut calibre de 18 musiciens
compte, entre autres, sept membres de l’Orchestre symphonique de Montréal,
dont Paul Merkelo, trompette solo, le corniste Denys Derome et le
percussionniste Andreï Malachenko.

Dernier événement de la série « Les grands chefs-d’ouvre », ce concert sera
précédé à 19h d’une conférence du musicologue Carol Bergeron.

====================================================
Pour plus d’informations ou pour réservations
arts.orford@sympatico.ca – (819) 843-9871 – 1 888 310-3665

====================================================

LE FESTIVAL ORFORD 2000
est rendu possible grâce à la généreuse contribution de ses commanditaires
HYDRO-QUÉBEC · BANQUE NATIONALE DU CANADA
BOMBARDIER · TÉLÉGLOBE