Art et culture
Accueil -> culture -> Tous les chroniqueurs du passé -> Chronique auteurs québécois - Essais, biographie, documents ->

Un regard critique et éclairant

sur la mondialisation des aliments

Avec toujours en filigrane le dilemme de la mondialisation des aliments et de la production locale, l’auteure explore les méandres de notre alimentation actuelle. Pour illustrer son propos, elle recourt à trois exemples : la pomme, le sushi et le biscuit.

Notre assiette se remplit facilement. D’aliments, de conseils, de recommandations et de tendances.

Nous vivons dans une singulière abondance.

Les aliments sont partout, mais rarement avons-nous l’occasion d’apprendre ce qu’ils représentent de travail et de sens.

La chaîne qui nous relie à la terre s’est allongée, étirée jusqu’à ce qu’il soit impossible d’en voir le début.

Même chose pour la mer ; ce qui se pêche dans nos eaux prend la route de l’étranger et des espèces qui croissent ailleurs reviennent dans nos assiettes.

Curieux échanges commerciaux faisant voyager vitamines et protéines dans toutes les directions.

Nous avons oublié qu’il y a moins de 100 ans, on savait engranger, empoter, conserver.

Aurons-nous encore longtemps le luxe de consommer les fruits de l’autre hémisphère toute l’année ?

Saurons-nous remettre en valeur terroirs et territoires pour enfin cesser de penser que l’Abitibi ou la Gaspésie sont des
«  régions éloignées  » alors que le Chili et l’Afrique du Sud nous semblent à côté ?

Ce livre questionne toutes ces saveurs planétaires standardisées.

Il nous dit que l’herbe n’est pas toujours plus verte dans le pré voisin et propose de considérer l’aliment pour ce qu’il est : un lien avec la terre, la mer, et les êtres humains qui capturent, cultivent, transforment… pêchent, jardinent et cuisinent.

Il nous invite à nous réconcilier avec les saisons, à nous serrer les coudes autour de la table pour retrouver le plaisir d’être bien… dans nos assiettes.

Il se termine par les témoignages de personnalités d’ici sur l’alimentation : Normand Bourgault, Guy Debailleul, Françoise Kayler, Marie Marquis, Ghislain Picard, Claude Villeneuve et Laure Waridel.

L’AUTEURE :

HÉLÈNE RAYMOND est journaliste à Radio-Canada. Elle a animé le magazine quotidien D’un soleil à l’autre pendant dix ans. Elle travaille maintenant au sein de l’équipe de La Semaine verte.

Au fil des jours, des rencontres et des voyages, elle a développé une fine connaissance des questions d’agriculture, d’environnement et d’alimentation.

Elle obtenait, en 2007, le titre de Commandeure spéciale de l’Ordre national du mérite agricole remis par le gouvernement du Québec en reconnaissance de son travail d’information auprès du public.

GOÛT DU MONDE OU SAVEURS LOCALES ?
Hélène Raymond
LES ÉDITIONS MultiMondes
Reliure souple
2009 – 188 pages en couleurs – 27,95$

Découvrez tous les titres publiés chez cet éditeur :

LES ÉDITIONS MultiMondes

Titres chez cet éditeur présentés chez Planète Québec en 2009 dans la catégorie « Auteurs Québécois : Essais, documents, biographies et poésie » :

Rouler sans pétrole
Goût du monde ou saveurs locales ?