Art et culture
Accueil -> culture -> Tous les chroniqueurs du passé -> Éditeurs du Canada français ->


Je n’ai pas vu toutes les merveilles du monde
Et j’ai sûrement vu la plus belle et c’est mon pays
Où que je sois sur terre
Je l’emporte dans ma guitare

Félix Leclerc
…………………………………………………….
NOUVEAUTÉS D’HIER

Ippon
Jacques P. Ouellet
Éditions de la Grande Marée
1993
228 pages
Finaliste Prix France-Acadie 1994
$14.95

Ippon a été inspiré par vingt ans de vie sportive car Jacques Ouellet a été un adepte de judo en plus d’avoir été entraîneur et fondateur de l’École de judo de renommée provinciale, Sukédan.

Dans ce livre, Jacques Ouellet a su harmoniser ce sport olympique et l’amour. Ippon signifie victoire. C’est la victoire de Julie Méville sur la vie, la victoire de Pierrot sur le judo compétitif. Ippon, c’est également l’histoire d’amour entre Claude Mercure et Julie Méville, un amour qui aurait pu être encore meilleur. Ippon, c’est l’amour pour la gloire du sport, une gloire que Julie Méville n’a jamais eu l’occasion de savourer.

Ippon, c’est captivant! Ippon, c’est original! Ippon, c’est la vie, c’est l’amour, c’est le sport! Ippon, c’est une victoire!

Ippon se veut surtout un souffle nouveau, unt exte d’actualité qui nous émeut et nous fait vibrer par sa simplicité et sa cohérence. Reconnu en tant que peintre et photographe, Jacques Ouellet a su peindre l’action en effectuant des descriptions fort complexes et précises des anecdotes qui meublent l’intrigue principale du livre. En tant que judoka, M. Ouellet a égalment su marier ses valeurs spirituelles, sportives et émotionnelles pour créer un lvire de haute qualité et d’une intensité contagieuse.

Jacques P. Ouellet – auteur et directeur-fondateur des Éditions La Grande Marée, est né en avril 1953 dans l’État du Maine, plus précisément à Van Buren, une petite municipalité frontalière située en face de Saint-Léonard, ville du nord-ouest du Nouveau-Brunswick.

Après avoir fréquenté l’Académie Monseigneur Conway puis l’École Cormier d’Edmundston, dont il est diplômé(1971), l’auteur a poursuivi ses études en Sciences de la santé à l’Université de Moncton, Campus d’Edmundston ( connu à l’époque sous le nom de Collège Saint-Louis-Maillet). Il a, par la suite, obtenu un diplôme en hygiène publique(1976) de la Ryerson University de Toronto.

En plus de s’engager au service du Gouvernement du Nouveau-Brunswick à titre d’inspecteur en hygiène, Jacques Ouellet a fondé, en 1977 à Tracadie-Sheila, le club Sukédan où il a enseigné le judo olympique jusqu’en 1990. Il détient une ceinture noire deuxième dan en plus de posséder la qualification d’arbitre national dans ce sport.

En 1990, il abandonne le sport pour une carrière en édition. Avec son épouse Suzanne, il fonde la maison La Grande Marée.

L’écriture et la création littéraire constituent pour lui une passion. Il écrit depuis l’âge de 13 ans et on reconnaît son talent assez tôt, puisqu’en 1973, il est classé deuxième lors d’un concours de poésie organisé par le secteur de langue française du Collège Saint-Louis-Maillet.

Jacques Ouellet a publié trois romans dont deux, soit Ippon et La revanche du pékan, lui ont valu les reconnaissances de finaliste(1994) et de lauréat(2001) du Prix France-Acadie.

Sa production ne se limite pas à ces œuvres. Il publie en 2001 un premier conte pour enfants intitulé Jean-Sébastien et le monstre de l’Île Miscou. Deux nouvelles ont déjà paru : « Le trappeur » en 1994 dans le collectif Échos péninsulaires I et » Dans l’ombre du cabestan « en 1995 dans Échos péninsulaires II.

En 1996, un deuxième roman historique intitulé La promesse. Finalement, en 2003, un premier roman anglais, Midnight Melancholy, et un quatrième roman français intitulé Pâdou devraient paraître.

L’auteur s’adonne également à la peinture. Il a d’ailleurs participé à quelques expositions régionales. Toutefois, il donne le plus clair de son temps à sa famille. Le couple a quatre enfants : Patrice, Frédéric, Marylène et Émélie.

Jacques Ouellet prévoit, d’ici quelques années, consacrer le temps plein qu’exige aujourd’hui de lui son travail professionnel, à l’écriture et à l’édition.

Diffuseur

PROLOGUE INC.
1650, boulevard Lionel-Bertrand
Boisbriand (Québec) J7H 1N7 Canada

Téléphone : (450) 434-0306
Téléphone sans frais : 1 800 363-2864
Télécopieur : (450) 434-2627
Télécopieur sans frais : 1 800 361-8088
prologue@prologue.ca

Voir le site de Prologue