Art et culture
Accueil -> culture -> Tous les chroniqueurs du passé -> Chronique auteurs québécois - Essais, biographie, documents ->

Lorsque la belle Nadia, bien décidée à se soustraire à l’autorité parentale, quitte le foyer familial avec sa sœur, elle ne peut anticiper le bourbier dans lequel elle va progressivement s’enfoncer.

Contrainte de travailler quelque temps dans un restaurant, puis un bar de danseuses, elle constate rapidement que ces lieux dégradants sont néfastes, voire dangereux pour elle.

La jeune femme quitte donc le pays et se permet deux semaines de vacances à Cuba en compagnie de sa frangine.

Vite repérée et abordée par un certain Ricardo, elle ne résiste pas au charme de ce beau parleur qui semble riche et influent.

Une fois revenue au Québec, Nadia est surprise de voir son bel adonis rappliquer, cette fois-ci pour le jeu de la grande séduction, qui réussira à merveille.

De retour à Cuba en sa compagnie, la jeune femme tombera de haut lorsqu’elle comprendra qu’elle a foncé tête première dans le filet d’un prédateur qui savait très bien ce qu’il faisait.

Son amour pour ce bel inconnu lui coûtera presque la vie, lorsque commencera sa réclusion axée sur la violence et le contrôle.

Nadia valse alors avec la mort; séquestration, chantage, menaces, violences répétées et humiliations de toutes sortes font dorénavant partie de son quotidien.

Obligée même de devenir contrebandière pour sauver sa peau, elle réussira toutefois à se sortir du pétrin après maints efforts et à reprendre une vie « normale » au Québec.

Forte de cette expérience traumatisante, Nadia Émond, en écrivant ce livre, veut ainsi aider les femmes violentées ou vivant des situations difficiles, qui croient souvent ne pas avoir d’échappatoire.

Madame Émond entend ainsi leur faire réaliser que parfois, la vie n’est pas toujours facile, mais qu’il est toujours possible de s’en sortir et de refaire sa vie.

L’AUTEURE : NADIA ÉMOND

Née en 1976 à l’Île d’Orléans, Nadia Émond grandit dans une famille bien encadrée. Très jeune, elle jette son dévolu sur la musique, qu’elle pratique et enseigne pendant une quinzaine d’années. Puis, en quête de liberté, elle quitte la maison familiale à l’âge de 16 ans pour Toronto, où elle travaille comme gardienne d’enfants. Deux ans plus tard, elle revient dans ses quartiers, afin de continuer des études en administration, mais quitte rapidement l’école afin de gagner sa vie comme serveuse dans un restaurant.

Ensuite, durant trois ans, elle vit l’enfer, d’abord ici au Québec puis à Cuba, là où elle croyait pourtant trouver le paradis.

En 1997, après une longue lutte pour échapper aux griffes de son persécuteur, elle décide de changer de style de vie et est engagée par Via Rail Canada, entreprise où elle travaille toujours depuis.

En avril 2005, madame Émond donne naissance à son fils unique, Mathias, sa joie de vivre. Aujourd’hui, elle se dit plus heureuse que jamais avec un nouveau conjoint et espère bientôt agrandir sa famille.

LA BELLE ET L’ARNACOEUR
Nadia Émond
LES ÉDITIONS JCL
Collection Témoignage
2011 – 304 pages – 21,95$

Découvrez tous les titres publiés chez cet éditeur :

LES ÉDITIONS JCL

Titres chez cet éditeur présentés chez Planète Québec en 2009 dans la catégorie « Auteurs québécois – littérature » :

J’ai hâte à vous
Soudoyer Dieu
Le maître des peines – 3. Le Salut du corbeau
La métamorphose d’Évian
Le boiteuse (format compact)
Au fil des jours (format compact)
Un vent de révolte. Prix la Plume saguenéenne
La caravane des pantins
Bonheurs dérobés (format compact)
Le bal de coton (format compact)
La piqûre du scorpion
La porte interdite (format compact)
Le commun des mortels (format compact)
Pourquoi ne m’as-tu jamais aimée
Hier et aujourd’hui
La Belle et l’Arnacoeur