Art et culture
Accueil -> culture -> Tous les chroniqueurs du passé -> Chronique auteur étranger - Littérature, essai et document ->

Anna Estcourt, vingt-cinq ans, emménage dans une petite propriété du Nord de l’Allemagne dont elle hérite à la mort de son oncle.

Jolie, intelligente mais sans fortune, elle a grandi jusque-là avec son frère, sous la coupe de la femme de celui-ci, Susie.

Désormais en possession d’un revenu confortable, elle contrevient aux convenances de l’époque en ne se mariant pas, afin de conserver son indépendance.

Mieux, elle propose généreusement un toit aux dames en détresse de sa nouvelle contrée, afin que celles-ci puissent faire de même – altruisme dont elle ne tardera pas à peser les inconvénients…

D’autant qu’Axel Lohm, un gentleman de la région que son oncle espérait lui voir épouser, est tombé amoureux d’elle.

Il va tenter de la faire changer d’avis…

L’AUTEURE :
ELIZABETH VON ARNIM
, de vieille famille anglaise, est née en Australie en 1866. À 25 ans, elle épouse un comte prussien irascible et violent, qu’elle suit à Nassenheide, près de Berlin. De cette union naîtront cinq enfants et de nombreux romans dont le premier, Elizabeth et son jardin allemand (1898), connaît un vif succès. Suivront notamment La Bienfaitrice (1902), Vera (1921) et Avril enchanté (1922), tous plus ou moins autobiographiques. Exilée aux États-Unis en 1939, elle s’éteint deux ans plus tard à Charleston.

LA BIENFAITRICE
Elizabeth von Arnim
Traduction Louise Zeyss
Préface Isabelle Viéville-Degeorges
LES ÉDITIONS ARCHIPOCHE # 248
collection Trésors de la littérature anglaise
2013 – 408 pages – 13,95$ – 8,65 €

Découvrez tous les titres publiés chez cet éditeur :

LES ÉDITIONS ARCHIPOCHE