Art et culture
Accueil -> culture -> Tous les chroniqueurs du passé -> Chronique auteur étranger - Littérature, essai et document ->

LA LETTRE D’ÉGYPTE

Une lettre envoyée d’Égypte en 1981 aboutissait, en 1987, à mon ancienne adresse à Ottawa, où je vivais et travallais alors.

Six ans pour qu’une lettre parvienne à destination !

Sur l’enveloppe, une main maladroite avait écrit le mot « urgent » et , à l’endos, avait griffonné à la hâte cette supplique : « Jacqueline, répondez vite. Elle va très mal. »

La lettre provenait d’un couvent de religieuses à Alexandrie et l’expéditrice se prénommait Sabine.

Qui était cette Sabine ?

Quel danger encourait-elle en 1981 et que lui était-il arrivé depuis ?

Je l’ignorais.

Ce que je savais par contre, c’est que Jacqueline, mon ancienne colocataire et destinataire de cette lettre, était morte en 1985, deux ans avant la réception de celle-ci.

C’est ainsi que Renée, abandonnant tout, part pour l’Égypte, à la recherche de cette mystérieuse Sabine dont elle ne sait presque rien.

L’AUTEURE :

Née en 1957, à Khartoum, de parents syro-libanais ayant vu le jour en Égypte, PATRICIA BITTAR a grandi au Soudan et en France avant de suivre sa famille au Canada.

LA LETTRE D’ÉGYPTE
Patricia Bittar
LES ÉDITIONS PIERRE TISSEYRE
152 pages – 21,95 $