Art et culture
Accueil -> culture -> Tous les chroniqueurs du passé -> Chronique auteur étranger - Littérature, essai et document ->

Ni Dieu ni Diable, Moïra, dans la mythologie grecque, représente la destinée.

Amoureuse de l’existence terrestre qu’elle ne connaîtra jamais, elle s’attache à faire advenir l’improbable chez ses protégés en brouillant les cartes quand elle les juge mal distribuées.

Ainsi Marion, qui s’est mariée en espérant former un couple moderne, respectueux de la liberté de l’autre, découvrira qu’on souffre comme au temps de Racine même si on a signé le contrat de Sartre et Beauvoir.

Mais Moïra lui fera vivre, en marge, une liaison passionnée avec un Irlandais un peu fou, un peu poète, comme les Celtes le sont si souvent.

Sa mère Alice, 80 ans, journaliste féministe de choc, grand-mère indigne et pourtant tendre, s’est juré de ne pas se laisser déborder par la vieillesse.

Un défi osé que Moïra, invisible et présente, l’aidera à relever avec panache.

Alice affrontera son âge avec une lucidité impitoyable et un humour décapant, dans un monde où » vieillir est un délit « .

La touche étoile est une leçon des Ténèbres dite sur le ton de l’allégresse.

Le roman émouvant et drôle de plusieurs générations de femmes.

L’AUTEURE :

Née en 1920, BENOÎTE GROULT est l’auteure d’une oeuvre importante où l’on retient entre autres : Le Journal à quatre mains, avec sa soeur Flora Groult (Denoël).

Puis chez Grasset, Ainsi soit-elle (1975), Les Trois Quarts du temps (1983), Les Vaisseaux du coeur (1988), Histoire d’une évasion (avec l’intervention de Josyane Savigneau, 1997).

LA TOUCHE ÉTOILE
Benoîte Groult
LES ÉDITIONS LIVRE DE POCHE # 30754
Texte intégral
2007 – 256 pages – 11,95$ – 6,00€

LES ÉDITIONS LE LIVRE DE POCHE