Art et culture
Accueil -> culture -> Tous les chroniqueurs du passé -> Éditeurs du Canada français ->

Le D2UX
texte de Danièle Vallée
tableaux et graphisme de Christian Quesnel
Les Editions David 2004
112 pages
25$

Les Éditions David
1678, rue Sansonnet
Ottawa (Ontario)
K1C 5Y7
Tél. (613) 830-3336
Téléc. (613) 830-2819
Éditions David : catalogue

Le D2ux. Un autobus de ville.
Le D2ux. Tension, émotions, frissons.
Le D2ux. Histoires vécues, déguisées en fiction.
Le D2ux. Illustrations de scènes de vies.

Lorsque deux magiciens se réunissent, une femme et un homme aux mots et aux mains de couleurs, eh bien ça donne le D2UX. Un livre de grande qualité. Chapeau à l’auteure, à l’artiste et graphiste ainsi qu’à l’éditeur!

L’auteure Danièle Vallée est originaire de Sherbrooke et vit à Ottawa depuis plusieurs années.
Son premier livre, La caisse, un recueil de vingt-cinq contes accompagnés d’oeuvres de Cécile Boucher a paru en 1994, tandis que son roman, Le Café de la Bonne-Femme-Sept-Heures, est publié en 1998.

En 2002, les Éditions David publient son recueil de nouvelles, Debout sur la tête d’un chat, illustré par l’artiste-peintre Virgini Bédard, livre qui remporte le Prix des lecteurs de Radio-Canada 2003.

J’avais eu l’occasion de lire ce livre et j’avais été subjuguée par l’écriture colorée et les talents de conteuse de Danièle Vallée.

Observatrice de la scène théâtrale franco-canadienne, elle est également membre du comité de rédaction de la revue Liaison.

Danièle Vallée a souvent pris l’autobus, ça se sent.
Elle en a d’ailleurs pleinement profité pour relever les moindres détails, odeurs et situations, cocasses ou irritantes.

Elle s’est aussi imprégnée de l’essence de ses compagnons de voyage, agréables ou non, afin de rendre les personnages se déplaçant à bord du D2ux franchement vivants et vrais.

L’auteure n’hésite pas non plus à faire de son propre personnage, particulièrement croustillant, une voyeuse qui assume pleinement tant ses remarques, parfois crues, parfois émouvantes, que ses gestes, pas toujours « politically correct ».
Valérie Lessard, Le Droit, Ottawa-Gatineau, le samedi 19 juin 2004

J’ai, pour ma part, savouré chacune des nouvelles. Si j’avais à dire celle que je préfère? Difficile mais je crois que je dirais Onassis (cette histoire de vieux et de sa prostate est inégalable). C’est au Salon du livre de Sudbury, que j’ai vu, pour la première fois, le tableau qui accompagne cette scène de vie. Une oeuvre d’une grande finesse
psychologique.


L’artiste québécois Christian Quesnel a produit plusieurs albums de bande dessinée tous parus aux Éditions du Vemillon, à Ottawa.

Il a également réalisé de courtes BD parues dans diverses revues au Québec, en Ontario et en France.

Parallèlement au neuvième art, Quesnel aime bien explorer d’autres genres d’expression picturale, notamment en graphisme, en photographie et en illustration.

Ainsi, pour le D2UX, il a laissé son imaginaire s’inspirer des textes de Danièle Vallée pour produire une série de tableaux saisissants.

Les tableaux de l’artiste Christian Quesnel apportent autant de touches d’éclat aux textes de Danièle Vallée.

Elles ajoutent indéniablement au plaisir de parcourir ce livre, jouant avec les textures et les ambiances, créant autant de bulles atmosphériques qu’il y a de chapitres.

Il faut également noter le soin méticuleux apporté à la mise en page. Ce sont ses talents de graphiste que Christian Quesnel a mis à l’oeuvre, cette fois, pour bien mettre en valeur textes et illustrations.

Ainsi, les premières phrases de chaque chapitre reprennent en quelque sorte la forme d’un élément du tableau l’accompagnant. Un tel travail d’artiste s’avère vraiment digne de mention.
Valérie Lessard, Le Droit, Ottawa-Gatineau, le samedi 19 juin 2004

Cliquez :
Chronique de Lysette/Exovedat de Christian Quesnel