Art et culture
Accueil -> culture -> Tous les chroniqueurs du passé -> Chronique auteurs québécois - Essais, biographie, documents ->

« Cantonnée dans ma campagne, j’ai longtemps supposé que j’étais la seule qui pleurait de fatigue parce que le riz avait collé. J’ai évalué de manière objective ma qualité de vie. Est-il vraiment possible de TOUT faire convenablement? Être une mère attentionnée, une amie fidèle, une épouse dévouée et cochonne passé vingt heures. Non. C’est inconcevable. Et pour cette raison la lessive s’accumule, le plancher colle un peu sous la table, les rendez-vous chez le dentiste sont reportés de saison en saison, les vêtements trop petits encombrent les tiroirs… »

Véronique Fortin a fait le choix de rester à la maison pour s’occuper de ses deux petites filles.

De façon à garder un lien avec le monde, briser l’isolement, exprimer les moments en dents de scie que ce quotidien lui impose, elle a créé un blogue qui a maintenant son lot d’habitués à travers le monde.

Séduits par l’intelligence, l’humour et la sensibilité de Véronique Fortin, ses lectrices et lecteurs suivent ses péripéties avec une étonnante fidélité.

Exercer une quelconque censure sur ce Journal l’amputerait de son principal intérêt : la franchise.

C’est dans les moments les plus difficiles que la nature humaine se révèle, fragile et forte à la fois.

Véronique Fortin saisit à bras le corps tout ce que la vie lui offre et le partage avec une touchante lucidité.

Ce second Journal poursuit une réflexion fondamentale sur nos valeurs contemporaines avec encore plus de mordant et de franchise.

L’AUTEURE :

VÉRONIQUE FORTIN est la maman comblée de deux terroristes. Elle chatouille, console, berce, nourrit, planifie, répète, bichonne, organise, intervient, nettoie, explique, sourit, rassure, menace, habille, doute, gronde, distrait, embrasse, efface, soigne, ment et soupire. Avant cet endiablé marathon? Véronique a travaillé dans la restauration pour s’offrir le luxe d’études universitaires en arts visuels. Après avoir rêvé d’une vie effervescente dans une ville anonyme, elle a choisi d’habiter la campagne où elle élève sa marmaille. La création étant toutefois un exercice dont elle ne peut se priver, l’écriture s’est imposée. Entre deux lessives, elle a choisi de partager sa routine sur son blogue.

Titres de l’auteure :

Journal irrévérencieux d’une mère normale
Le journal (de plus en plus) irrévérencieux d’une mère (presque) parfaite

LE JOURNAL (DE PLUS EN PLUS) IRRÉVÉRENCIEUX
D’UNE MÈRE (PRESQUE) PARFAITE
Véronique Fortin
Recueil de nouvelles
LES ÉDITIONS DE LA BAGNOLE
Collection Édition spéciale
2011 – 184 pages – 19,95$

Découvrez tous les titres publiés chez cet éditeur :

LES ÉDITIONS DE LA BAGNOLE

Titres de la Collection Parking :

La liste
(Prix du gouverneur général 2008, théâtre)
Le vent tout autour
Tout ce qui brille
La mue du serpent de terre
1779. Trois bêtes à sept têtes tome 1
1779. Trois bêtes à sept têtes tome 2
Clara Tremblay, chesseldéenne
Le charme discret du café filtre
Thure

Édition spéciale :

Papa 24/7
La passion selon Marcel
Journal irrévérencieux d’une mère normale
Haïti mon pays – Poèmes d’écoliers haïtiens
Le journal (de plus en plus) irrévérencieux d’une mère (presque) parfaite

(VP)