Art et culture
Accueil -> culture -> Tous les chroniqueurs du passé -> Chronique auteurs québécois - Essais, biographie, documents ->

Un mode d’accompagnement prometteur

Le mentorat est reconnu en éducation, dans le domaine du sport, dans le milieu des affaires, et dans plusieurs autres secteurs où l’on se soucie de former une relève.

Et en politique ?

Si on y parle rarement de mentorat, chacun sait toutefois que M. W est le poulain de M. X et que le ministre Y est le parrain du député Z.

Dans les partis, l’accompagnement personnalisé de la recrue par le politicien expérimenté se concentre souvent en période électorale, lorsqu’il faut mettre toutes les chances de son côté en vue de la victoire.

Mais les femmes intéressées à s’engager en politique souhaitent, comme de plus en plus d’hommes d’ailleurs, autre chose.

Elles réclament une relation mentorale, qui, au-delà d’un coaching axé sur des stratégies gagnantes à court terme, touche le savoir-vivre et le savoir-être en politique.

Le mentorat en politique auprès des femmes présente un survol des pratiques d’accompagnement au Québec, au Canada, et ailleurs dans le monde, et démontre en quoi le mentorat est une formule à privilégier lorsqu’il s’agit d’encourager les femmes à faire le saut en politique, et à persévérer dans cette voie.

Nourrie par l’expérience terrain du programme pilote de mentorat du Groupe Femmes, Politique et Démocratie, cette réflexion s’inspire des attentes et besoins exprimés par les femmes elles-mêmes.

Un outil indispensable pour toute personne, tout organisme ou tout parti soucieux de favoriser le renouvellement de valeurs démocratiques et de contribuer à accroître la présence des femmes dans les instances politiques.

“ Le mentorat en politique auprès des femmes n’est pas un concept abstrait. C’est un devoir pour celles qui ont eu le privilège d’assumer un rôle dans l’exercice du pouvoir. C’est un devoir de montrer que l’action politique, malgré ses règles très dures, mérite qu’on s’y investisse.”

– Pauline Marois, extrait de la préface

LES AUTEURS :

LE GROUPE FEMMES, POLITIQUE ET DÉMOCRATIE est un organisme oeuvrant en éducation à la citoyenneté et à l’engagement politique. Parmi ses actions, l’accompagnement d’aspirantes candidates. Depuis 2004, près de 150 femmes ont été accueillies à son École Femmes et démocratie et ont participé à son programme pilote de mentorat en politique auprès des femmes.

MARTINE BLANC est consultante et formatrice en développement démocratique local et international et en implantation de programmes de mentorat. Elle détient une formation en animation, relations publiques et en analyse et gestion urbaine. Elle a été conseillère municipale à Montréal de 1986 à 1994. Elle est membre du conseil d’administration de Mentorat Québec et présidente du collectif Féminisme et Démocratie.

CHRISTINE CUERRIER est conseillère d’orientation aux Services à la vie étudiante de l’UQAM. Auteure de la recherche Le mentorat et le monde du travail : un modèle
de référence
(2001, Prix de l’Orientation 2002), elle a cofondé l’organisme Mentorat Québec. En 2002-2003, elle a dirigé une équipe de recherche pancanadienne afin de lancer la Collection Mentorat (Prix Mentoras 2004) publiée aux Éditions de la Fondation de l’entrepreneurship.

LE MENTORAT EN POLITIQUE AUPRÈS DES FEMMES
Un mode d’accompagnement prometteur
Martine Blanc
Christine Cuerrier
Le Groupe Femmes, Politique et Démocratie
LES ÉDITIONS DU REMUE-MÉNAGE
2007 – 138 pages – 19,95$

Pour en connaître beaucoup plus sur cette maison d’édition, cliquez sur l’adresse :

LES ÉDITIONS DU REMUE-MÉNAGE