Art et culture
Accueil -> culture -> Tous les chroniqueurs du passé -> Chronique auteurs québécois - Essais, biographie, documents ->

« Il y a encore des millions d’enfants qui travaillent dans le monde. Que ce soit à coudre des t-shirts, à produire des articles de sport pour les multinationales ou à casser des pierres pour dix cents par jours », écrit Marie-Paule Villeneuve en avant-propos de son roman L’enfant cigarier paru en 1999 chez VLB éditeur et réédité cette année chez TYPO.

Toujours d’actualité, le propos de ce livre porte encore aujourd’hui à réflexion.

Cette édition en format de poche permettra à de nombreux lecteurs de découvrir ce roman qui rend un vibrant hommage au syndicalisme.

L’enfant cigarier raconte la vie de Jos qui, à onze ans, travaille à la Queen Cigar Factory de Sherbrooke, où il roule des cigares à longueur de journée.

Jos réalisera bien vite que le bonheur ne peut être dans cette ville et partira pour les États-Unis où il rencontrera plusieurs syndicalistes qui l’influenceront dans son désir de défendre les nombreuses victimes du capitalisme sauvage.

Bien que fiction, ce roman, qui se fonde sur des lieux et des personnages authentiques, résume avec beaucoup de réalisme le mouvement ouvrier au Québec dès 1888.

L’enfant cigarier renvoie ainsi à une réalité choquante qui a marqué le Québec pendant de trop nombreuses années, alors qu’on forçait les enfants à travailler, sans se soucier de leur éducation.

Une vérité qui, malheureusement, est encore celle de plusieurs pays…

Titres de l’auteure présentés chez Planète Québec :

Qui a enlevé Polka ?
Les demoiselles aux allumettes
L’enfant cigarier (format poche)

L’AUTEURE : MARIE-PAULE VILLENEUVE

L’auteure, qui a fait des études universitaires sur le syndicalisme, présente dans ce livre le fruit de longues années de travail et offre aux lecteurs un roman qui fait dorénavant partie des classiques de la littérature québécoise.

Originaire du Lac-Saint-Jean, Marie-Paule Villeneuve a fait des études d’histoire et de philosophie à l’Université de Sherbrooke.

Journaliste, elle a notamment été l’adjointe au chef de pupitre et critique littéraire au quotidien Le Droit pendant plus de vingt ans, en plus de faire de la télévision et de la radio.

En 1999, elle a été finaliste du Prix du grand public du Salon du livre de Montréal pour la première édition de L’enfant cigarier et elle a remporté en 2000 le prix Abitibi-Consolidated du Salon du livre du Saguenay-
Lac-Saint-Jean
pour ce même titre.

Elle a publié quelques recueils de nouvelles, dont Derniers quarts de travail (Éditions Triptyque, 2004) et un roman jeunesse, Qui a enlevé Polka? (Éditions de la Paix, 2004), pour lequel elle a été finaliste du prix Abitibi-Consolidated.

En 2005, elle a publié son deuxième roman chez VLB éditeur, Les demoiselles aux allumettes.

Marie-Paule Villeneuve est présidente fondatrice de l’agence littéraire Alinéas.

L’ENFANT CIGARIER
Marie-Paule Villeneuve
TYPO ÉDITEUR
Format poche
2009 – 432 pages – 18,95$

Découvrez tous les titres parus chez cet éditeur :

TYPO ÉDITEUR