Art et culture
Accueil -> culture -> Tous les chroniqueurs du passé -> Chronique auteurs québécois - Essais, biographie, documents ->

Ce livre contient des révélations surprenantes qui devraient faire réfléchir sérieusement les responsables de la politique énergétique québécoise, de même que l’ensemble des citoyens : le gisement éolien disponible au Québec représente 100 fois la production totale de l’électricité actuelle (2008)

C’est le plus important gisement de toute l’Amérique : son abondance et sa qualité sont exceptionnelles. C’est égalment le plus riche – et de loin – de tous les potentiels énergétiques du Québec.

« Les atouts de l’éolien, ce mode de production d’avenir, sont trop souvent sous-estimés, sinon escamotés », estiment les auteurs qui ont tous deux consacré de nombreuses années de leur carrière à l’Institut de recherche d’Hydro-Québec, l’IREQ.

« L’Énergie éolienne est une option de production compétitive, mature et fiable -, affirment-ils.

« Ainsi, même au Québec où le coût de l’électricité est généralement considéré comme l’un des plus bas sur le continent nord-américain, l’électricité éolienne peut être produite à un prix compétitif avec celui des grandes filières énergétiques traditionnelles.

L’infrastructure exceptionnelle de production hydraulique du Québec constitue incontestablement un partenaire de rêve de la production éolienne.

De plus, la filière éolienne possède toutes les qualités essentielles susceptibles de contribuer de façon durable à la stabilité des prix de l’énergie et à la sécurité des approvisionnements à long terme, avec le plus faible impact environnemental connu parmi toutes les filières ».

«Il est temps d’entreprendre l’exploitation raisonnée du plus grand gisement énergétique dont dispose le Québec, qui s’affirme comme une filière rentable et compétitive. Elle représente également un important vecteur de création d’emplois tout en permettant au Québec de réduire sa forte dépendance au pétrole importé qui grèvera de plus en plus lourdement sa balance des paiements ainsi que le budget annuel des citoyens. De plus, ce carburant de substitution, abondant, virtuellement illimité et disponible partout sur le territoire, restera gratuit », concluent les chercheurs.

LES AUTEURS :

BERNARD SAULNIER est ingénieur diplômé en génie physique de l’École Polytechnique de Montréal (1973). Il a consacré sa carrière à la recherche-développement de technologies exploitant les sources alternatives d’énergies renouvelables, principalement à la caractérisation de la filière éolienne dans les réseaux électriques. Il a été chercheur à l’Institut de recherches Brace de l’Université McGill, de 1973 à 1977, puis à l’Institut de recherche d’Hydro-Québec (IREQ), de 1977 à 2006.

RÉAL REID est ingénieur diplômé en génie mécanique de l’École Polytechnique de Montréal (1963), M.SC. en propulsion aéronautique de l’Institut de technologie de Cranfield, Angleterre (1964) et diplômé en administration de l’Université McGill en 1986. De 1965 à 1980, il a été ingénieur en combustion (Pratt & Whitney, CRIQ) et en contrôle de la pollution automobile (Environnement Canada), puis, de 1980 à 2002, en énergie éolienne à l’Institut de recherche d’Hydro-Québec (IREQ).

L’ÉOLIEN : L’AVENIR ÉNERGÉTIQUE DU QUÉBEC
Au coeur de l’incontournable révolution énergétique
Bernard Saulnier
Réal Reid
LES ÉDITIONS MultiMondes
Reliure souple
2009 – 432 pages en couleurs – 39,95$

Découvrez tous les titres publiés chez cet éditeur :

LES ÉDITIONS MultiMondes

Titres chez cet éditeur présentés chez Planète Québec en 2009 dans la catégorie « Auteurs Québécois : Essais, documents, biographies et poésie » :

Rouler sans pétrole
Goût du monde ou saveurs locales ?
L’Éolien : L’avenir énergétique du Québec