Art et culture
Accueil -> culture -> Tous les chroniqueurs du passé -> Chronique auteur étranger - Littérature, essai et document ->


Les Voiliers blancs
Hélène Harbec
Éditions Perce-Neige
Illustration : Carole Bherer
Collection : Collection Prose
Roman
232 pages
ISBN : 2-922992-12-8
Date de parution : 04/02/2004
Prix : 24.95 $

Paul Bourque
Directeur général
Les Éditions Perce-Neige ltée
140, rue Botsford, suite 22
Moncton (N.-B.) E1C 4X4
Canada
Tél. : (506) 383-4446
Téléc. : (506) 857-2064

UN LIVRE À DÉVORER! Une écriture fluide et belle qui nous fait tourner les pages.

Ah oui, au Salon du livre, j’ai rencontré Hélène Harbec, ai acheté son tout dernier « Les voiliers blancs » que j’ai dévoré en moins d’une journée.
Alvina Levesque
Éditions Perce-Neige

Distributeur au québec : Diffusion Prologue, Inc.
Distributeur Canada-français : Perce-Neige

Une enfant qui sera poète, juré, craché. Une mère qui a un beau vouloir. Une voisine qui fait confiance à la terre. Un écrivain qui cherche une maison où déposer ses valises. Un monde où les liens qu’on entretient sont souvent des fictions qui meurent avant la fin du jour. Et si au bout du compte, on ne meurt pas d’amour, c’est aussi que l’on crée pour apprivoiser le doute récurrent sur le sens du voyage et de son aboutissement.

Ses poèmes sont d’une beauté insolite et naissent de minuscules détails que lui inspirent les mondes animal, végétal, minéral et humain. Sa voix, très personnelle, transforme le quotidien en poésie.

Originaire du Québec, Hélène Harbec vit depuis 1970 à Moncton. Détentrice d’une licence ès Lettres, elle amorce son parcours littéraire en dilettante avec la publication de poèmes dans des revues dont Éloizes, le Sabord et Arcade : belles interurbaines.

Exerçant différents métiers qui la mènent de l’enseignement à la scénarisation, elle remporte en 1990 au Festival du Film de l’Atlantique le prix du meilleur scénario pour le film L’Âme sœur, écrit en collaboration avec Ginette Pellerin.

Quelques années plus tôt, toujours en collaboration mais cette fois avec France Daigle, elle publiait son premier titre, un texte en prose, L’Été avant la mort (Éditions du Remue-ménage, 1986).

Se sont ajoutés, depuis, quatre autres ouvrages où se retrouvent inlassablement unis l’enfance, l’amour et la mort, et qui composent à ce jour l’œuvre littéraire d’Hélène Harbec.

Son premier recueil de poésie, Le Cahier des absences et de la décision (Éditions d’Acadie, 1991), sera suivi sept ans plus tard par le roman L’Orgueilleuse (Éditions du Remue-ménage, 1998).

En 2002, elle fait paraître Va (Éditions Perce-Neige), une œuvre poétique pour laquelle elle obtient, la même année, le prix littéraire Antonine Maillet – Acadie Vie.

Les Voiliers blancs (Perce-Neige, 2004), son plus récent roman, fait entendre quatre voix narratives et dépeint sur les thèmes de la patience et de la compassion les joies et les malheurs d’une mère et de sa fille.

En 2003, dans le numéro 62 « Auteures acadiennes : création et critique » de Dalhousie French Studies, elle publiait des poèmes inédits, rassemblés autour d’un « et », et qui — peut-être — feront l’objet d’un nouveau recueil.

Voix d’écrivains