Art et culture
Accueil -> culture -> Tous les chroniqueurs du passé -> Chronique auteur étranger - Littérature, essai et document ->

Fanny Princes, 10 ans, enfant miséreuse, quitte Portsmouth pour être recueillie par son oncle aisé Sir Thomas Bertram et sa famille dans leur manoir nommé Mansfield Park.

Ses cousins et cousines la méprisent et lui rappellent constamment qu’elle leur est inférieure, à l’exception d’Edmund qui lui apporte un peu de réconfort et dont elle tombe secrètement amoureuse.

Mais l’équilibre familial, déjà fragile, est menacé par l’arrivée de deux jeunes Londoniens, frère et sœur, Henry et Mary Crawford.

Le mode de vie et les valeurs des habitants du lieu sont mis à mal.

Fanny, demandée en mariage par un très bon parti, se refuse au prétendant en raison de son amour caché pour Edmund.

Son tuteur entre alors dans une profonde colère, lui laissant le choix entre un mariage de raison ou un retour à sa condition misérable.

Ce roman le démontre à nouveau, Jane Austen excelle dans la demi-teinte pour décrire les rapports complexes qui se tissent entre ses personnages.

L’AUTEURE :

JANE AUSTEN (1775-1817) a grandi dans une famille de pasteur, entourée de huit frères et soeurs. Elle a commencé à écrire dès l’âge de 11 ans. considérée comme l’un des auteurs prévictoriens majeurs, elle a peint de manière sensible et acerbe la bourgeoisie provinciale anglaise.

Quoique emportée par la phtisie à l’âge de 41 ans, elle est l’auteure de six romans, oeuvres majeures de la littérature anglaise, dont Raison et sentiments (1811), Orgueil et préjugés (1813), Mansfield Park (1814) et Emma (1815).

Un classique de la littérature anglaise ; le second roman de Jane Austen à paraître chez Archipoche après Raison et sentiments (nov 2006)

MANSFIELD PARK
Jane Austen
Traduction Henri Villemain
LES ÉDITIONS ARCHIPOCHE NO 26
2007 – 572 PAGES – 11,95$ – 8,20€

LES ÉDITIONS ARCHIPEL