Art et culture
Accueil -> culture -> Tous les chroniqueurs du passé -> Chronique auteurs québécois - Essais, biographie, documents ->

Né à la fin du XIXe siècle dans les îles de Boucherville, le jeune Pierre Huneau s’engage sur une goélette au quai de Sorel et fait la découverte de la Gaspésie où il rencontre la femme de sa vie, Geneviève Babin.

Il abandonne alors le transport sur le fleuve pour devenir pêcheur et élever de peine et de misère une famille nombreuse : « Personne va crère que le destin d’un pêcheur gaspésien, en mil neuf cent, pouvait reluire comme un trésor de pirate ». dit-il.

Mais les Huneau forment une famille heureuse en dépit des aléas du quotidien… jusqu’à la tragédie qui raflera à Pierre Huneau toute sa famille et celle de sa femme lors d’une grande fête du jour de l’An.

Devenu pratiquement seul au monde, le marin met le cap sur la Côté Nord où, loin des images qui le torturent, il passera le reste de sa vie comme gardien de phare.

C’est donc à Havre Saint-Pierre qu’en 1956, parvenu à
« proche quatre-vingt-dix ans », il raconte les années de difficile bonheur qu’il a connues avec Geneviève et leur
« battée de beaux enfants » dans la Gaspésie de leurs amours.

Une merveilleuse histoire, magistralement rendue par GILLES PELLETIER, qui ne saurait manquer d’émouvoir jeunes et moins jeunes.

Les cinquante ans et plus y trouveront des rappels de leur passé et de la vie de leurs parents et grands-parents.

Les plus jeunes y feront la découverte d’un univers révolu.

Les amateurs de théâtre seront séduits par le jeu d’une vérité extraordinaire de GILLES PELLETIER et de sa compagne FRANÇOISE GRATON.

Ces deux comédiens dont la réputation n’est plus à faire renouent eux aussi avec un certain passé, puisque pendant les belles heures de la radio dans les années cinquante, ils ont maintes fois joué dans les textes radiophoniques qu’YVES THÉRIAULT écrivait à cette époque en quantités industrielles.

Quant à la musique minimaliste, sensible et océane de MICHEL CUSSON et CHRISTIAN CUSSON, elle se marie aussi parfaitement à cette narration de Thériault que le ciel et la mer.

Dernière oeuvre originale écrite par Yves Thériault avant son décès en 1983, Moi, Pierre Huneau avait conquis les critiques à sa parution en 1976 :

« Une oeuvre forte, rigoureuse, profondément originale. »

– François Ricard (Le Devoir)

« On ne peut pas ne pas aimer Moi, Pierre Huneau. »

– Gabrielle Poulin (Le Droit)

Et pour ROBERT LALONDE qui présente ici la première version audio de cette oeuvre majeure, Moi, Pierre Huneau est un livre « qui éblouit et bouleverse, sans aucun doute l’un des plus beaux textes d’Yves Thériault

MOI, PIERRE HUNEAU
Coffret comprenant
un livre de 288 pages
et 3 disques compacts
Lecture de Gilles PELLETIER
et Françoise GRATON
Trame musicale de Michel CUSSON
et Christian CUSSON
LES ÉDITIONS LE DERNIER HAVRE
34,95$