Art et culture
Accueil -> culture -> Tous les chroniqueurs du passé -> Chronique auteur étranger - Littérature, essai et document ->

ON NE LAISSE PAS
LES DAMES RENTRER
SEULES À LA MAISON

Voici un roman-tendance plein d’à-propos.

L’auteure, Danielle Marcotte, nous invite à y suivre le cheminement d’une héroïne de 42 ans, Anne, qui, divorcée depuis trois ans, décide de briser le cercle de sa solitude.

Quelles surprises lui réserve sa nouvelle quête amoureuse ?

De quoi le bonheur a-t-il besoin pour fleurir au coeur de cette femme qui est également mère et qui sera bientôt grand-mère ?

Un étranger croisé dans un café réveille en Anne des désirs qu’elle croyait morts pour toujours.

Et voilà notre héroïne précipitée au pays des rencontres de la deuxième chance.

Après les petites annonces des quotidiens suivront les boîtes vocales d’agences spécialisées, puis les sites Internet.

De quoi ébranler les certitudes de la quadragénaire bientôt tentée de rentrer dans sa coquille.

Mais la vie est là qui la bouscule.

Le retour de son fils Martin, depuis tant d’années exclu de sa vie, puis la naissance de sa petite-fille Ariane, ne laisseront pas Anne tranquille bien longtemps.

Tandis que l’amour la provoque de nouveau en empruntant tantôt les traits de Josh, tantôt ceux de l’inquiétant Renaud, Anne doit aussi faire le ménage de son passé.

Des événements font réapparaître l’ombre menaçante de son père.

Ainsi, les fantômes qu’Anne croyait avoir enterrés se révèlent toujours bien vivants.

La maturité, découvre-t-elle, est un don redoutable…

DANIELLE MARCOTTE est également auteure d’ouvrages de fiction destinés au jeune public (Poil de serpent, dent d’araignée, Le Petit Douillet, Camy risque tout, Les Nuits d’Arthur et Par la bave de mon crapaud, entre autres).

Elle signe ici son premier roman pour adultes.

~~~~~~

Roman tout en intériorité – magnifiquement écrit dans une forme peu habituelle; c’est à dire au « vous ». Ex: « Dans un coin retiré du café, vous êtes penchée sur un livre. » Ce qui donne un ton beaucoup plus réfléchi, sérieux, préférable dans ce cas-ci au : « je suis penchée ».
Étant plus âgée qu’Anne, je saisissais ses réticences, ses reculs, ses craintes et ses troubles. Un livre qui en plus de nous « divertir » nous amène à une belle réflexion.

ON NE LAISSE PAS LES DAMES RENTRER SEULES À LA MAISON
Danielle Marcotte
LES ÉDITIONS LIBRE EXPRESSION
318 pages – 22,95 $